Mediaterre

   

Les responsables de la Faune et des Forêts évaluent la lutte anti-braconnage dans le parc national de Boumba Bek (est-Cameroun)


16 pointes d'ivoire, 15 kg d'écailles de pangolins, de nombreuses armes, de munitions de guerre et de chasse saisis, au cours du premier semestre de l’année 2018.

C’est le fruit des opérations de surveillance du parc national de la Boumba Bek dans le département de la Boumba-et-Ngoko (région de l’Est).

En effet, les travaux du 10 août 2018 dans la ville de Yokadouma, présidés par Nicolas Tamaffo, le conservateur de l'Unité technique opérationnelle (Uto) Sud-Est, ont porté sur le bilan de la lutte anti braconnage, au cours du premier semestre de l’année en cours.

Le niveau de collaboration entre les différentes unités de surveillance, les résultats engrangés et la possibilité d’améliorer ces actions sur le terrain ont constitué des axes desdits travaux.

«En dépit des moyens et efforts consentis, il subsiste encore des poches de résistance où continue de sévir les contrevenants à la loi faunique ; encourager par la passivité des riverains», a relevé Nicolas Tamaffo, par ailleurs délégué départemental de la Forêt et de la Faune de la Boumba et Ngoko.

Pour atteindre l’objectif escompté, les travaux ont débouché sur quelques recommandations. À savoir : l’institution d’une prime/bonus de saisie du matériel de chasse par les éco-gardes et autres membres des comités villageois de lutte anti-braconnage ; la mise en œuvre des activités de lutte anti-braconnage conjointement planifiés entre les sectorielles pour le quatrième trimestre ; l’organisation des réunions de coordination, au moins une fois tous les trois mois ; l’affectation d’au moins une arme dans chaque secteur de surveillance, 05 éco-gardes permanents et une moto. Aux chefs de poste, il est recommandé une bonne gestion des équipes et des équipements mis à leur disposition.

Pour mémoire, le parc national de Boumba Bek (d’une superficie de 238.255 ha), créé en 2005, est l'un des parcs nationaux du Cameroun (pays d’Afrique centrale). Il est situé au sud-est du pays, à proximité de la frontière avec le Congo. Il est estimé à 180 le nombre de mammifères.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0