Mediaterre

   

Nouveaux Brunswick : les libéraux promettent deux nouveaux parcs provinciaux


Brian Gallant s’engage à créer deux nouveaux parcs provinciaux d’ici quatre ans s’il est réélu.

Accompagné de sa candidate de circonscription, le chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, était de passage dans la circonscription de Fredericton-Ouest-Hanwell dimanche matin.

Selon Brian Gallant « Ils veulent protéger l’environnement, améliorer l’industrie du tourisme et offrir davantage de possibilités de loisirs aux familles ».

C’est pourquoi il s’engage à créer au moins deux nouveaux parcs provinciaux au cours des quatre prochaines années.

Toutefois, l’investissement requis, comme l’emplacement de ces parcs, est inconnu pour le moment. De plus, ces parcs pourraient être à vocation environnementale, comme le site de Hopewell Rock ou à vocation culturelle, comme le village historique acadien.

Le premier ministre sortant indique qu’il devra mener des consultations avec les parties prenantes, comme les gouvernements locaux et les communautés autochtones, avant de fournir ces précisions.

Outre la création de deux parcs, Brian Gallant s’engage aussi à augmenter les zones protégées sur les terres de la couronne de 8 % à 10 %.

Les zones naturelles protégées sont un patrimoine précieux pour les gens du Nouveau-Brunswick. Elles sont des réserves naturelles qui sont protégées en vertu de la Loi sur les zones naturelles protégées. Les premières zones naturelles protégées ont été désignées en 2003. Trente d’entre elles avaient antérieurement été protégées comme aires de conservation ou réserves écologiques, pour ensuite être converties en zones naturelles protégées.

Les zones naturelles protégées sont des refuges qui permettent à la nature d’exister avec un minimum d’interférence humaine. On y trouve une diversité de faune et de flore à travers un mélange de forêts, de lacs, de rivières, de ruisseaux et de terres humides. Les zones naturelles protégées permettent aux forêts de vieillir et de conserver leurs caractéristiques d’origine, tels les arbres morts encore debout ou les troncs d’arbre en décomposition laissés au sol. Ces éléments d’habitat sont importants pour de nombreuses espèces fauniques, qu’il s’agisse de la martre d’Amérique ou de papillons. Riches en biodiversité, les zones naturelles protégées sont reliées aux gens et aux collectivités par leur valeur culturelle, spirituelle et esthétique. Elles apportent également des bienfaits écologiques comme le contrôle des crues, l’assainissement de l’air et de l’eau et la préservation d’espèces rares.

Les libéraux souhaitent augmenter de 150 000 hectares les zones de conservation.

Le candidat libéral assure également que ces futurs projets environnementaux seront en adéquation avec l’industrie forestière. Selon le premier ministre sortant, « C’est important d’avoir un équilibre. Il faut protéger l’environnement tout en faisant des investissements pour faire croître notre économie »

L’annonce de l’agrandissement des aires protégées découle d’une révision des forêts de la province faite il y a quelques semaines par le gouvernement provincial.

Le Parti progressiste-conservateur a pour sa part pris congé de la campagne électorale dimanche, tout comme le Parti vert le nouveau Parti démocratique.

Sources : Radio Canada

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0