Mediaterre

   

La protection des cours d'eau au congo, une obligation pour la santé


En RDC, alors que la population locale consomme le plus souvent l'eau de proximité à cause de la difficulté de recueillir l'eau de la REGIDESO (Société Nationale ayant pour objectif de servir l'eau potable), cette même population profite de l'eau comme étant une decharge d'immondices parce que les dechets circulent avec le courant des eaux.

Cette pratique qu'est la mauvaise gestion des cours d'eau en ce qui est de son usage et son entretien  a pour consequence une coloration etrange de l'eau (passant d'une couleur transparente à du chocolat foncé couleur café au lait jusqu'au noir sombre), donc une pollution sans précedent, ce qui la rend impropre à la consommation.

Etant à la fois, point de ressource en eau de consommation pour tous les usages notament boire, se laver ou encore préparer, cette eau devient un danger permanent pour la santé de la population congolaise toute entière. Et même que les eaux sensée être pure, provenant de la REGIDESO ont été plusieurs fois testée d'impropre à la consommation, tout ça laisse comprendre à quelle point le risque est de plus en plus important.

Et même que certains riverains se permettent de placer directement le conduit d'évacuation des toilettes sur la rivière ou la canalisation d'eau la plus proche. Cette mesure est si grave lorsqu'on imagine qu'à 2 pas, un voisin utilise cette même eau pour les besoins primaires necessaires.

Il faudrait donc sensibiliser à l'usage responsable des éléments nocifs à l'organisme et de l'usage des poubelles domestiques et aussi appuyer par un cycle d'évacuation de tous ces residus au plus vite, l'avenir de toute une nation est ménacé.

Agir, c'est aussi anticiper les problèmes.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0