Mediaterre

   

Maintenir l'objectif climatique à 1,5°C est essentiel à la survie des récifs coralliens


Le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO publie aujourd’hui une mise à jour de sa première évaluation scientifique mondiale datée de 2017 sur les effets du changement climatique sur les récifs coralliens du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette mise à jour conclut que limiter les températures mondiales à 1,5 ° C au-dessus des niveaux préindustriels permettrait aux récifs coralliens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial d'éviter des épisodes annuels de blanchissement sévère au cours de ce siècle. Avec une gestion appropriée des pressions locales, les récifs pourraient ainsi continuer à fournir des services écosystémiques essentiels tels que la production alimentaire, la protection côtière et offrir la possibilité aux générations futures de profiter de ces lieux comme nous apprécions de le faire aujourd'hui.

Dirigée par le système de surveillance Coral Reef Watch de la NOAA, cette mise à jour a établi des prévisions climatiques sur les effets du stress thermique sur les 29 récifs coralliens du patrimoine mondial de l’UNESCO, selon le scénario RCP 2.6, dans lequel l’augmentation de la température mondiale serait limitée à 1,5 ° C au-dessus des niveaux préindustriels. Dans un tel scénario, qui reflète l’objectif à long terme de l’Accord de Paris de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC), une exposition annuelle au blanchissement sévère serait empêchée au cours de ce siècle. En outre, la quasi-totalité des 29 récifs coralliens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial (86%) échapperaient à un épisode bi-décennal de blanchissement sévère au cours de ce siècle et assureraient ainsi un avenir durable aux systèmes récifaux les plus emblématiques de la planète.

« Alors que les travaux de la Convention du patrimoine mondial visant à renforcer la gestion sur site des pressions locales renforcent la résilience de la valeur universelle exceptionnelle des récifs coralliens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, cette nouvelle information scientifique montre clairement qu’atteindre les objectifs de l'Accord de Paris est essentiel à la survie de cette partie iconique de notre patrimoine mondial, commune à l’ensemble de l’humanité » a déclaré Mechtild Rössler, Directrice du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Télécharger le document 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0