Mediaterre

   

ReCleanSea : un projet innovant pour améliorer la collecte et le recyclage des plastiques marins


Le projet ReCleanSea vise à améliorer la collecte et de recyclage des plastiques marins. En Septembre 2018, le projet a remporté « Trophée Innovation Océans », événement qui récompense les innovations ou les initiatives innovantes liées à la protection de l’océan et au développement durable.

ReCleanSea le fruit d’une équipe déterminée à améliorer la situation alarmante des océans du monde. En effet, chaque année environ 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont reversées dans les océans. Nous le savons désormais, à l’horizon 2050 ou avant, l’océan risque de contenir davantage de plastique que de poissons. Un deuxième constat alarmant est qu’il n’existe pas à ce jour de solution industrielle, opérationnelle et efficiente de collecte de macro-plastiques marins à très grande échelle. Pour répondre au besoin de lutte contre la grande pollution plastique en mer, les développeurs du projet ReCleanSea ont misé sur le perfectionnement, la transformation et la combinaison des technologies et des concepts existants.

ReCleanSea s’appuie, au niveau technologique, sur un chalut collecteur de déchets marins conçu par Thomsea, qui est employé depuis 15 ans dans la lutte contre les pollutions aux hydrocarbures et aux macros déchets. Toutefois, l’équipe du projet perfectionne la capacité de ce collecteur, en augmentant substantiellement l’ouverture, qui fait actuellement entre 7 à 18 mètres d’envergure, pour atteindre les 230 mètres en projet pilote, et éventuellement 500 mètres pour les plus gros modèles. Le projet est aussi équipé d’une usine de recyclage mobile, installée sur un navire, et de processus spécifiques au traitement des plastiques marins.

L’équipe ReCleanSea souligne également que ce projet sera un outil stratégique dans la lutte contre la pollution plastique. En effet il permettra d’intervenir en amont de l’entrée dans les mers des déchets plastiques. Ils s’appuient sur une étude du centre allemand de recherche environnementale Helmholtz, qui montre que 90% des déchets plastiques marins dans le monde proviennent de 10 fleuves, en Asie et en Afrique. Ainsi les collecteurs devront permettre d’intercepter les déchets avant leur dispersion dans les mers, et aussi de les valoriser grâce aux usines de recyclages à bord, notamment dans les endroits où les infrastructures de recyclage font défaut.

Enfin, ce projet devrait, outre le fait d'oeuvrer pour contenir la pollution des océans, permettre de stimuler des réflexions sur le développement d’une économie de la valorisation des déchets plastiques marins, mais aussi d’améliorer l’état des connaissances sur les déchets plastiques, et d’ouvrir la voie à de nouvelles initiatives autour de systèmes de capture de déchets plastiques marins.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0