Mediaterre

   

Hawaii bannit les produits solaires pour sauver ses écosystèmes sous-marins


Les écosystèmes sous-marin de l’archipel d’Hawaii sont soumis à de fortes pressions et à des dégâts importants, causés par la pollution des produits chimiques ainsi que par le réchauffement climatique et le phénomène d’acidification des océans. Le gouvernement Hawaiien a pris en juillet dernier une mesure inédite : l’interdiction des crèmes solaires susceptibles de provoquer des dégâts sur les récifs coralliens. Le gouverneur David Ige a signé une loi stipulant que seraient interdits à la vente les produits solaires contenant des substances fragilisant les récifs coralliens. Selon la revue Chemistry World, c’est environ 70% des produits solaires actuellement sur le marché qui seront concernés par l’interdiction.

Cette décision entrera en application à partir de 2021, et concernera les produits qui contiennent deux composants accusés d’avoir un impact mortel sur les coraux et leur ADN : l’oxybenzone et l’octinoxate. Ces deux composants ont été ciblés suite à une étude parue en 2015 qui soulignait leur dangerosité. Cette étude publiée en 2015 montrait que les récifs coralliens, soumis aux dangers de l’acidification et du réchauffement climatique, souffrent de l'exposition à l'oxybenzone. Ce composant des produits solaires est utilisé par les fabricants en raison de sa capacité à absorber les rayons ultraviolets. L’étude pointait du doigt l’effet mortel de l’oxybenzone qui agit un comme un perturbateur endocrinien sur les larves de corail qui y sont exposées, aboutissant à leur mort. Outre la modification des hormones endocriniennes, il y a des dommages causés à l’ADN du corail. Enfin, ils sont également responsables de participer au phénomène de blanchiment des coraux qui ravage les coraux du monde entier. Des traces toxiques de ces composants chimiques ont également étaient retrouvé dans de nombreux organismes sous-marins, et des effets néfastes sur la fertilité humaine ont pu être soulignés.

Hawaii devient ainsi le premier Etat américain à bannir les produits solaires contenant ces composants. Il faut espérer que cette décision historique suscite une prise de conscience et entraîne une dynamique mondiale pour la protection des récifs coralliens qui jouent un rôle de premier ordre dans la protection de la biodiversité sous-marine, la protection des côtés, et le maintien du mode de vie de nombreuses populations. Comme le rappelle le journal San Francisco Chronicle, c’est chaque année 9 millions de touristes qui se rendent à Hawaii et déversent dans l’océan 6 000 tonnes de crème solaire.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0