Mediaterre

   

BuyOrNot, une nouvelle application pour connaître l'impact environnemental et sociétal des produits consommés


Un vent de révolte souffle sur la consommation. Consommer mieux et de manière plus responsable sont des attitudes qui font partie désormais des nouvelles pratiques des consommateurs. Une nouvelle application créée par l’association lyonnaise I-Boycott vient de voir le jour en septembre dernier. Elle permet, en effectuant un simple scan, de tout savoir sur les produits.

Cette application nommée BuyOrNot ressemble de prime abord aux dizaines d'applications téléchargeables, telles que Yuka, Etiquettable, ou Too Good to Go, qui permettent d’obtenir des informations supplémentaires sur les valeurs nutritionnelles, sur les produits à consommer rapidement, et sur les produits à éviter pour leurs conséquences néfastes sur l’environnement.

BuyOrNot se sert de la même base de données que les précédentes applications en ce qui concerne les valeurs nutritionnelles des aliments. Elle informe sur les ingrédients, le Nutri-score (nouveau logo apposés sur les emballages destiné à rendre plus lisible et plus compréhensible l’étiquetage nutritionnelle), l’impact Nova qui renseigne sur la valeur de la transformation du produit au niveau industriel, et des alternatives suggérées. Mais la grande plus-value de l’application BuyorNot réside dans les informations concernant l’impact environnemental, et les pratiques des entreprises. Ainsi les développeurs de l’application ont souhaité redonner toutes les informations aux consommateurs, leur permettant de prendre la pleine mesure de l’éthique sociale et environnementale des industriels. Cela permet notamment d’examiner les dérives liées à la production des produits commercialisés ou aux activités parallèles des entreprises qui commercialisent ces produits.

L’application propose alors des alternatives, et aussi de prendre part à des campagnes de boycott contre certaines entreprises visées. BuyOrNot a dors et déjà permis de susciter une large campagne de boycott contre les produits de la marque Petit Navire, qui emploie une technique de pêche en DCP, c'est-à-dire par le biais de dispositifs de concentration de poissons qui sont responsables du déclin de centaines d’espèces animales marines. Cette campagne de boycott a permis de faire évoluer la position de la marque Petit Navire, qui s’est engagée avec l’ONG Greenpeace pour des pratiques de pêche plus durables. Cette influence de l’application et de la campagne de boycott sur l’entreprise représente un véritable succès pour l’association IBoycott. En effet, cela signifie que l’impact des consommateurs et de l’application sur les politiques des entreprises peut-être décisif. Ce premier succès incite l’équipe de BuyOrNot à développer de nouveaux partenariats et à attirer de nouveaux utilisateurs. L’objectif annoncé est d’atteindre les 500 000 utilisateurs pour la fin de l’année.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0