Mediaterre

   

La bioénergie durable : un facteur de transition énergétique en République démocratique du Congo


Nicolas SHUKU ONEMBA, Chercheur en sciences forestières et membre du Centre de recherche sur les matériaux renouvelables- Département des Sciences du bois et de la forêt, Université Laval.
Evelyne THIFFAULT, Professeure adjointe et membre régulière du Centre de recherche sur les matériaux renouvelables- Département des Sciences du bois et de la forêt, Université Laval.
Étienne BERTHOLD, Professeur adjoint, directeur du Certificat en développement durable- Département de géographie et membre régulier du Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) – Université Laval.

L’article traite de l’importance pour la République démocratique du Congo (RDC), de passer vers la transition énergétique. Il devient indispensable d’examiner les enjeux environnementaux, techniques et politiques, ainsi que les aspects de gouvernance environnementale et de développement durable liés à la production et à l’utilisation du bois-énergie en RDC, en vue de favoriser ladite transition énergétique vers des formes d’utilisation modernes et durables de la bioénergie. Un pays riche en ressources énergétiques diversifiées, nombreuses et bien réparties spatialement, regorges-en son sein des métamorphoses sur le plan démographique, de la croissance urbaine. Mais aussi, dans la filière allant de la production à la consommation de la biomasse solide. Pour réaliser cette étude, nous adaptons la grille d’analyse d’indicateurs de durabilité de la bioénergie développée de GBEP. Cette grille de durabilité pour la bioénergie, suivant une approche visant à appuyer la RDC dans « la conception, la mise en oeuvre des politiques et stratégies durables en matière de bioénergie. La démarche part du principe que le développement de la bioénergie doit favoriser à la fois la sécurité alimentaire et énergétique, et contribuer au développement agricole et rural de manière intelligente face au climat » (FAO, 2014). La recommandation est celle de définir un modèle de gestion participative de la biomasse solide intégrant les facteurs identifiés de la durabilité. Donc, la mise en place d’un cadre de discussion et des rencontres régulières dans le domaine de la biomasse solide tout en posant un jalon de communication et de collaboration entre ministères impliqués dans la gestion de la ressource énergétique.

Introduction

Le but de cette publication est d’analyser les enjeux environnementaux, techniques et politiques, ainsi que les aspects de gouvernance environnementale et de développement durable liés à la production et à l’utilisation du bois-énergie en RDC, en vue de favoriser la transition énergétique vers des formes d’utilisation modernes et durables de la bioénergie. Pour ce faire, nous utiliserons la grille d’analyse de la durabilité de la bioénergie mise sur pied par le Partenariat mondial de la bioénergie (Global Bioenergy Partnership (GBEP)), de l’Organisation pour l’agriculture et l’alimentation des Nations- Unies (FAO).

Lire la suite de l'article

Source : Liaison Energie Francophonie N°107

La revue Liaison Énergie-Francophonie (LEF) vise à fournir de l’information aux différentes catégories d’acteurs du développement des pays de l’espace francophone dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement, pour le développement durable. C’est une revue de connaissances générales, de contenu théorique, de nature vulgarisée et spécialisée, un outil de liaison et de valorisation des bonnes pratiques et de l’expertise francophone. C'est aussi un document de support aux formations et aux rencontres organisées par l’IFDD et ses partenaires.  

[LEF-IFDD]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0