Mediaterre

   

Transition énergétique algérienne : Encore un retard à rattraper.


 

La consommation de l’énergie électrique en Algérie enregistre une rapide croissance annuelle. Elle est passée de 70 748 gigawatts-heure (GWh) en 2016 à 75 675 GWh en 2017, soit une évolution de 5,5%.

Cette tendance à la hausse a obligé les pouvoirs publics à mobiliser de grands moyens et plus d’investissements pour la production de plus d’énergie électrique pour satisfaire les besoins internes. La plupart des centrales électriques du pays fonctionnent avec les énergies fossiles (gaz, fioul et diesel), qui sont à la fois polluantes et épuisables.

Dans le souci de préserver ses ressources en hydrocarbures et réduire leur pollution, ainsi que de garantir la sécurité énergétique du pays, les pouvoirs publics se voient actuellement obligés de se tourner vers d’autres moyens de production de l’énergie, notamment les renouvelables. Or, l’intérêt de l’Algérie pour ce type d’énergies remonte au milieu des années 1990.

Lire l'intégralité de l'article sur: Elwatan

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0