Mediaterre

   

Les 05 décisions du Comité de politique monétaire de la BEAC à Yaoundé (Cameroun)


Au regard des perspectives macroéconomiques favorables de la sous-région Afrique centrale et en appui à sa soutenabilité extérieure, le Comité de politique monétaire de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) présidé par le Gouverneur Abbas Toli Mahamat (Tchadien), réuni en sa séance ordinaire à Yaoundé (capitale du Cameroun) le 31 octobre 2018, a décidé de :

- relever le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) de 2,95% à 3,50%,

- relever le taux de la facilité marginale de prêt de 4,70% à 5,25%,

- maintenir inchangé le taux de la facilité marginale de dépôt,

- relever le taux de pénalité aux banques pour le porter de 7,00% à 7,55% et

- maintenir inchangés les coefficients des réserves obligatoires.

Et il ressort du Rapport sur la politique monétaire de la BEAC rendu public le 16 novembre 2018, au regard de la situation économique et financière qui ne s’améliorerait que très légèrement, que l’institution bancaire sous-régionale doit «continuer de resserrer sa politique monétaire en vue de faire remonter ses avoirs de réserves à un niveau adéquat, soit à un niveau minimal correspondant à 3 mois de couverture des importations de biens et services et du service de la dette publique extérieure».

Pour mémoire, le Comité de politique monétaire est chargé de définir la stratégie et les objectifs de la politique monétaire ainsi que les modalités de leurs mises en œuvre.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0