Mediaterre

   

La pollution de l'air, ce tueur silencieux


Des chiffres publiés par l'OMS lancent l'alerte sur les dégâts que provoque la pollution de l'air dans la vie des enfants. Selon l'organisation, ce danger sur l'environnement et la santé humaine entraine la mort de 600.000 enfants l'an. Des statistiques qui devraient davantage conscientiser les populations et les exhorter à un engagement collectif, massif pour la réduction voir l'élimination de la pollution de l'air.

 Cette information a été rendue publique lors de la première conférence sur la "pollution de l'air et la santé" organisée à Genève ce mois. Conférence au cours de laquelle, l'OMS a publié un rapport alarmant qui révèle que près de 93% d'enfants de moins de 15 ans respirent au quotidien de l'air pollué qui nuit particulièrement à la santé et à leur croissance. Les enfants sont plus affectés par la pollution de l'air car ils respirent plus rapidement que les adultes et absorbent par conséquent plus de polluants. Ils sont fréquemment en contact avec le sol où certains polluants ont des taux de concentrations énormes. 

La pollution de l'air entraine une augmentation des décès chez les enfants. En 2016, elle causait la mort à 543.000 enfants dont les âges varient de 5 à 15 ans. Les infections aiguës des voies respiratoires étaient les principales causes, souligne le rapport de l'organisation. Selon ce même rapport, l'exposition des femmes enceintes à l'air pollué, pourrait entrainer chez celles-ci des accouchements prématurés. Elle augmente la probabilité de naissance de bébés au faible poids. 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0