Mediaterre

   

Zoom sur une ville durable : Buenos Aires


En avril 2018, la capitale de l’Argentine a accueilli le sommet annuel du World Trade & Tourism Council – WTTC – . Forte de près de 3 millions d’habitants et de quasiment 15 millions en comptant son agglomération,  Buenos Aires est la plus grande aire urbaine d’Amérique du Sud. Elle est également bénéficiaire de plus de la moitié des revenus du tourisme du pays. Selon un rapport faisant partie d’une large étude portant sur 65 villes du monde, le secteur touristique à Buenos Aires génère 5,1% de l’économie globale de l’Argentine avec un total de 11,1 milliards de dollars, apportant une contribution plus importante que n’importe quelle autre ville du continent sud-américain.

Buenos Aires, une immense aire urbaine d’Amérique du Sud

Ces dernières années, la ville a porté une attention grandissante sur des projets de développement durable, désirant améliorer la qualité de vie aussi bien pour ses résidents que pour ses visiteurs. En 2014, le Plan Vert de Buenos Aires s’est engagé à aménager 78 nouvelles places et à agrandir 30 déjà existantes, ainsi qu’à construire 12 grands parcs et de nombreuses terrasses vertes. Des toits végétalisés ont également été mis en place, des ampoules LED ont essaimé les éclairages publics, des systèmes de récupération des eaux de pluie ont été installés, arbres et plantes ont été protégés, les espaces verts existants ont été agrandis…

La ville concentre ses efforts pour aménager de nombreux espaces verts.

En 2011, la ville a lancé un plan intitulé Bus Rapid Transit – BRT – qui accroît le nombre de lignes de bus et aménage des arrêts bien éclairés et équipés de GPS, permettant de connecter plusieurs artères majeures de la ville. Environ un million de voyageurs bénéficient chaque jour de ces nouvelles mesures. Plusieurs lignes de bus circulant sur la principale artère de la ville, l’avenue du 9 juillet, sont désormais exclusivement réservées au passage des bus. Grâce à ces mesures, les temps de transport ont été réduits de moitié pour 200 000 utilisateurs quotidiens, générant une réduction d’émission de CO2 de 5 612 tonnes par an.

Le programme EcoBici a permis de fortement accroître le nombre de pistes cyclables.

Grâce au programme EcoBici, 140 kilomètres de pistes cyclables parcourent la ville. De plus, avec le City Bike Project, 160 stations de vélo ont été installées, fournissant gratuitement près de 3 000 vélos. Au niveau du centre ville, 63 secteurs ont été réaménagés pour réduire les bouchons ou ont même été totalement transformés en mode piéton. Des poubelles recyclables ont essaimé un peu partout en ville et la vitesse des véhicules a été limitée. On peut trouver des bornes wifi dans de nombreux endroits, notamment dans les transports publics, ainsi que des bornes gratuites pour charger son téléphone portable et gonfler les roues de son vélo. La ville s’est même dotée de son propre label vert, Ecosello, si vous êtes à la recherche d’un hébergement.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0