Mediaterre

   

Yaoundé, la Banque mondiale présente le projet sur le capital humain


En ce début du mois de décembre 2018 le projet sur le capital humain a été présenté à la presse dans les locaux de la Banque mondiale représentation du Cameroun. Il en ressort qu’investir dans la population pour l’équité et la croissance, c’est-à-dire l’état de santé, les compétences, connaissances et expériences d’une population, représente à l’échelle mondiale la principale richesse d’un pays.

De plus en plus considéré comme le principal ressort de la croissance économique d’une nation, le capital humain permet aux individus de se réaliser pleinement. La Banque mondiale a lancé une initiative mondiale destinée à accélérer l’accumulation de capital humain en s’efforçant d’identifier et de soutenir des investissements et des politiques plus efficaces.

Son « Projet sur le capital humain » aidera les pays à renforcer leur ressource humaine, à améliorer les méthodes de mesure et les données et à promouvoir l’échange de connaissances. Dans le cadre de cette nouvelle initiative, la Banque s’emploiera tout particulièrement à collaborer avec ses partenaires et les pays d’Afrique subsaharienne afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs de développement du capital humain. Car les investissements dans les populations africaines sont la clé de la prospérité future du continent et de sa participation active sur les marchés internationaux.

La communication, indique la Banque mondiale,  a pour objectif de démontrer l’importance vitale des investissements dans le capital humain en Afrique, tout en mettant en lumière les avancées obtenues dans certains pays et la manière dont le Projet sur le capital humain peut améliorer les performances nationales en la matière. LE CAPITAL HUMAIN, UN ATOUT QUI COMPTE POUR L’ÉCONOMIE, L’INDIVIDU ET LA SOCIÉTÉ Le capital humain est l’un des principaux ressorts de la croissance économique et du renforcement de la compétitivité. Les pays investissent dans la santé et l’éducation de leurs habitants en raison de leur importance intrinsèque : ce sont les éléments constitutifs du bien-être et du développement humain. Mais le capital humain est également l’un des atouts dont dispose un pays pour stimuler sa croissance et sa prospérité.

Des études ont montré que 10 à 30 % des écarts de revenus par habitant entre pays sont imputables à leur niveau de capital humain. À terme, la mondialisation et l’économie numérique rendront cette forme de capital encore plus vitale pour asseoir la compétitivité d’un pays. Le capital humain influe sur le potentiel des individus tout au long de leur vie. Une mauvaise santé, une malnutrition chronique et l’absence de stimulations adaptées et de sécurité, dès la naissance et pendant l’enfance, peuvent avoir des effets.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0