Mediaterre

   

Appel à contribution d'articles Edition novembre 2018 / Le premier lauréat connu


Par Aïssatou FOFANA, membre de JFDD , dans le cadre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques.

Dans le cadre de la première conférence des jeunes sur le climat en Côte d'Ivoire , organisée les 22 et 23 novembre 2018, un appel à rédaction d'articles avait été lancé le 06 novembre 2018. Durant cette COY locale, les laureats dudit concours ont été annoncés. Nous vous présentons le permier lauréat : 

Il s'agit de Degaule KONAN (Photo ci-dessous), doctorant en Histoire des Sciences et Bioéthique. Venez decouvrir son article qui lui a valu cette place.

L’Écoénergie au secours du climat

L’exploitation des énergies fossiles est essentielle dans le processus de réalisation du progrès de l’humanité. L’utilisation de ces énergies a des conséquences redoutables sur le développement envisagé par l’humanité. On parle alors de changement climatique. Toutefois, il semble que, le changement climatique s’enracine dans l’utilisation an-éthique de ces énergies fossiles. Sous cet angle pour résoudre la question de la crise climatique, il est nécessaire d’envisager un nouveau moyen. Pour nous l’écoénergie peut se présenter comme une nouvelle éthique du développement durable sans compromettre l’équilibre climatique. Consubstantiellement, l’écoénergie reste le chemin introspectif de l’introduction du développement durable. L’importance homogène et pragmatique de l’écoénergie dans la résolution de la crise du climat nous amène à la problématique suivante : L’écoénergie peut-elle réellement s’imposer comme condition essentielle pour résoudre la crise climatique ? Mieux, quels sont les liens synoptiques entre l’énergie et le climat ? Comment résoudre la question de la crise du climat à travers l’écoénergie ? La juste intellection de cette problématique va se faire à travers les articulations suivantes :

  - Les enjeux de l’écoénergie et l’équilibre climatique

  - L’écoénergie et le développement industriel

       Les enjeux de l’écoénergie et l’équilibre climatique

Qu’est-ce que l’écoénergie ? Selon Michel Bochud, l’écoénergie est une science qui, à partir de la thermodynamique et de l’écologie, pose les principes fondamentaux de l’utilisation de l’énergie pour le développement durable. Cela dit, l’écoénergie est un concept qui associe l’écologie à l’énergie. La dégénérescence énergétique constitue le point de départ de l’écoénergie. Ainsi, le caractère de priorité de l’écoénergie demeure la vulgarisation de l’utilisation rationnelle de l’énergie.

Le second principe c’est l’utilisation de forme d’énergie de plus basse noblesse. Ce principe stipule qu’il est nécessaire de tenir compte des aspects géographiques, économiques et écologiques. Cela consiste à éviter les emplacements de climatisation exposée au soleil. Également, il convient de mettre en place des mécanismes de l’efficacité d’énergie à caractère économique. Pour Edgard Morin, le triomphe de ce projet passe par une éco-organisation. Selon lui, en introduisant la notion d’éco-organisation dans la biosphère, cela consiste à repenser le rapport de l’humain avec la nature et aussi à repenser l’humain lui-même. « En révélant notre relation de vie et de mort avec la biosphère, elle nous oblige à repenser notre planète, à y lier notre destin et, finalement, à nous repenser nous-mêmes »[1]. En s’appuyant sur cette idée d’Edgard Morin, on découvre que la voie de l’écoénergie passe par une éducation de l’humanité elle-même.

« La conjonction des menaces (de la fossilisation) sur la biosphère constitue une menace pour l’humanité entière »[2]. Sous cet angle, il convient de recourir à une autre source d’énergie respectueuse de la biosphère. La dynamique technoscientifique présente un horizon reluisant. Toutefois, la responsabilité revient à l’humanité de prendre soin de son environnement. Cela dit, la nécessité d’une énergie éco demeure la voie du développement. Le triomphe réel d’une telle projection suppose un aménagement de son territoire qui plus est une vulgarisation du rapport homme-nature.

C’est pourquoi nous présentons l’écoénergie comme une réflexion éthique pour bien-développer. Le devoir de bien-développer consiste à établir un programme de développement économique et technologique à visage humain. L’économie du développement durable signifie-t-elle une économique de l’environnement ? Il semble que le développement durable célèbre l’amassement de la finance plutôt que le devoir économique de l’environnement. La recherche de finance est certes capitale, mais le souci de l’être de la nature s’impose comme un devoir d’humanité. C’est ce qui tente de vulgariser l’écoénergie.

       L’écoénergie et le développement industriel

Ayant une liaison très étroite avec l’écologie, l’écoénergie renvoie à une création d’espaces verts, voire un aménagement de réserves naturelles pour la protection de la biodiversité. La lutte contre le réchauffement climatique ne signifie pas de lutter contre les gaz à effet de serre. Les recherches sont financées par les grandes firmes, pourtant les lois et décisions prises en fonction de ces résultats menacent ces industries financières et même des vies humaines. C’est pourquoi, l’écoénergie entend créer une écologie fondamentale qui n’envisage pas la fermeture d’une industrie mais bien au contraire un ménagement de réserves naturelles. Bien entendu, cet aménagement d’espace peut être financé par ces firmes ou par le public.

L’actualité de l’écoénergie consiste à vulgariser une nouvelle ère technologique et une nouvelle méthode d’utilisation des énergies renouvelables. Ce faisant, elle doit analyser plusieurs formes d’innovation technologique afin de maintenir son efficacité pour résoudre le problème du réchauffement climatique.

Bibliographie

Edgard MORIN, La voie, Paris, Fayard, 2011

Michel Bochud,L’écoénergie et le CSTPQ Principes et applications, in http://crebsl.com/documents/pdf/energie/ecoenergie_et_cstpq_vfc3.pdf

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Pour plus d’informations, consultez le dossier Médiaterre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques [IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0