Mediaterre

   

Le Ghana donnera le coup d'envoi de l'année de l'ambition lors de la semaine africaine du climat


DEJA PUBLIE

 

Credit: Wikimedia Commons

Par Christin CALIXTE, membre de JFDD , dans le cadre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques

Le programme provisoire de la Semaine africaine du climat 2019, qui se tiendra du 18 au 22 mars à Accra, au Ghana, et qui a été publié en ligne, présente un calendrier d'action dynamique, témoignant d'une ambition accrue sur tout le continent. Les détails concernant les thèmes abordés et les intervenants suivront ultérieurement.

Accueillie par le gouvernement ghanéen, cette manifestation intervient dans le sillage des négociations internationales sur le climat de la COP24, qui se sont conclues par la finalisation réussie du « Paquet climat de Katowice » le 15 décembre - également connu sous le nom de Programme de travail de l'Accord de Paris. Il s'agit donc du premier événement d'envergure axé sur le climat en 2019 qui fera la promotion des « lignes directrices » du Programme comme fondement de la mise en œuvre concrète de l'Accord de Paris.

L'achèvement en temps voulu de ces éléments opérationnels - et l'accélération de l'ambition nationale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'adaptation aux effets inévitables liés au changement climatique et d'aide aux pays en développement afin qu'ils prennent des mesures en faveur du climat - seront essentiels pour atteindre des émissions nettes zéro en 2050 et, à terme, maintenir la hausse moyenne des températures mondiales aussi près que possible de 1,5°C.

En termes d'action climatique, 2019 est déjà saluée comme l'année de l'ambition, puisque le monde a jusqu'en 2020 avant que les pays ne reviennent à la table des négociations pour réviser leurs plans d'action nationaux sur le climat (aussi appelés « Contributions déterminées au niveau national », ou « CDN »). C'est la raison pour laquelle le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, convoque un sommet historique à New York en septembre prochain pour inciter les dirigeants mondiaux à s'engager plus fermement à réduire les émissions et à renforcer la résilience.

Etant donné que ce Sommet est l'événement phare de l'année - et compte tenu que les Semaines régionales du climat sont les étapes évidentes pour susciter l'élan dans les pays en développement d'ici septembre - la Semaine africaine du climat s'est fermement alignée sur l'événement de New York - tout d'abord en s'alignant sur son thème général « Action climatique en Afrique : Une course que nous pouvons gagner » et, deuxièmement, en choisissant trois des six « Domaines novateurs » du Sommet comme sujet central de ses sessions thématiques des 21 et 22 mars : Transition énergétique, Solutions basées sur la nature, Villes et action locale. Les trois autres domaines du Sommet de New York seront l'Action climatique et la tarification du carbone, la Réduction des émissions de l'industrie et le Renforcement de la résilience.

Dans l'intervalle, le débat de haut niveau, qui se tiendra le mercredi 20 mars, réunira des ministres et des hauts responsables - y compris la Secrétaire exécutive de l'ONU Changements climatiques, Patricia Espinosa - et portera sur des domaines tels que : les Perspectives d'amélioration et de mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national (CDN), la Tarification et les marchés du carbone, ainsi que la Mise en place du cycle des ambitions dans la région Afrique.

Les gouvernements, le secteur privé et d'autres entités non-Parties se réuniront à Accra tout au long de cette Semaine du climat - qui comprendra également deux jours d'événements collatéraux les 18 et 19 mars - pour promouvoir le travail essentiel dans les trois domaines de transformation par le biais des trois leviers que sont la politique, la technologie et la finance.

La Semaine africaine du climat est la première de trois manifestations climatiques régionales annuelles cette année - les deux dernières étant la Semaine du climat de l'Amérique latine & des Caraïbes et la Semaine du climat de l'Asie-Pacifique - les informations concernant chacune de ces manifestations seront publiées prochainement. La Semaine africaine du climat est orchestrée par un certain nombre de partenaires clés, dont le Groupe Banque mondiale, la Banque africaine de développement, la Banque ouest-africaine de développement, le CTCN, le PNUE, le Partenariat PNUE-UDTU, le PNUD, l'IETA, le Partenariat de Marrakech et l'ONU Changements climatiques.

D'une manière générale, l'objectif collectif de ces Semaines du climat est de soutenir la mise en œuvre des CDN des pays dans le cadre de l'Accord de Paris et l'action climatique pour atteindre les Objectifs du développement durable. Dans ce contexte, ils rassemblent un large éventail d'acteurs internationaux des secteurs public et privé autour d'un objectif commun : renforcer l'action climatique.

Source:

https://unfccc.int/fr/news/le-ghana-donnera-le-coup-d-envoi-de-l-annee-de-l-ambition-lors-de-la-semaine-africaine-du-climat

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles. [IJLCC] Pour plus d’informations, consultez le dossier Médiaterre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques [IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0