Mediaterre

   

Elections en RDC, retard accumulé dans le programme scolaire


La période électorale en République Démocratique du Congo est un moment qui laisse la population en suspens ; tantôt marches, villes mortes, arrestations, balles perdues, cela est bien fréquent !

Au niveau de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), l’on a observé que beaucoup d’écoles, sans cérémonies ni instructions officielles, ont conseillé aux parents de garder leurs enfants à la maison à une semaine ou moins des jours des vacances de fin d’année dites aussi vacances de Noël.

A l’appel de Steve MBIKAYI, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), pour reporter la reprise des cours à après une semaine, Gaston MUSEMENA, ministre de l’EPSP était intervenu à la radio Top Congo pour rappeler élèves et enseignants à reprendre les cours dès le lundi 7 janvier 2019. Mais beaucoup d’écoles n’ont pas fonctionné normalement pendant cette période post-électorale. Ce report vise à mettre les étudiants à l’abri des revendications politiques, s’était justifié le ministre.

A en croire la situation politique, les troubles post-électoraux ont été suffisamment maîtrisés et les étudiants n’ont pas trouvé nécessaire ce report qui n’a contribué qu’à allonger l’année académique..

Le calme constaté après les élections, à part la traque des rebelles à l’Est du pays, permettra à coup sûr de récupérer le retard connu et aller de l’avant. Cette période d’absence aura été utile pour prévenir un quelconque danger sur les élèves. « Ne dit-on pas la prévention coûte moins cher que la réparation ? »

 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0