Mediaterre

   

Lutte contre la pollution de l'air: installation de 1 000 bornes de recharge électrique sur le territoire parisien !


Malgré une baisse de la dotation globale de fonctionnement passée de 1,23 milliard d'euros en 2013 à 724 millions d'euros en 2016, soit une baisse de 41% en trois ans, la Ville de Paris érige la lutte contre la pollution de l'air comme un enjeu de son mandat. Citons pour exemple le soutien au projet mené par l'association AirParif visant à diminuer la pollution de l'air près des établissements scolaires à travers la dotation d'un budget participatif de cinq millions d'euros.

Dans son Plan Climat, les objectifs de la Mairie de Paris au long terme sont l'utilisation de 100% des énergies renouvelables, une division de moitié de la consommation énergétique dans la capitale d'ici 2050. Limitation de l'utilisation de la voiture individuelle, renforcement de l'offre de transports en commun, amélioration du confort pour les piétons et les cyclistes, des mesures sont prises pour lutter contre l'émission de gaz polluants.

Le 3 décembre 2018: installation de 1 000 bornes de recharge électrique

Les anciens emplacements Autolib' ont été remplacés par la mise à disposition de bornes de recharge électrique. Les 1000 bornes sont réparties sur 200 stations sur tout le territoire parisien. 2 abonnements annuels permettent de bénéficier d'un droit de recharge illimité sur les bornes. La formule disponible pour les particuliers et les professionnels coûte 120 euros. En revanche, il faut compter 600 euros pour les professionnels qui font une exploitation commerciale de leur voiture.

Les 200 stations représentent 80% des recharges totales effectuées sur l'ensemble du territoire parisien. Pour accéder à ce service, une carte "Recharge électrique" en format papier a été créée à l'issu de la délibération 2018-130-1 du Conseil de Paris des 14,15,16 et 19 novembre 2018. De couleur bleue, les particuliers devront solliciter une carte portant la mention "recharge véhicule privatif". Les professionels utilisant leur voiture à des fins commerciales devront solliciter la carte rouge "recharge véhicule partagés".

Le copropriétaire a le droit d'installer un point de recharge pour son véhicule électrique, après en avoir fait la demande auprès de syndic en assemblée générale. Si le financement des travaux sont à sa charge, des aides de la Ville et des crédits d'impôts de l'Etat sont ainsi octroyés pour aider le copropriétaire. Une Ville plus propre s'inscrit comme un enjeu primordial pour la Ville de Paris contre la pollution de l'air.

MOGED

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0