Mediaterre

   

La zone de pêche fermée pour la protection de la baleine noire sera diminuée en 2019


Le ministre des Pêches et des Océans, Jonathan Wilkinson, a annoncé la réduction de la zone fermée aux activités de pêches. Cette mesure qui avait été prise en 2018 pour protéger la baleine noire de l’atlantique avait porté ces fruits quant à la protection de cette espèce en voie de disparition. Les activités des pêcheurs de notre province avaient subi un contre coup et plusieurs manifestations avaient eu lieu pour contester la création de ces espaces fermés à la pêche. « Cette zone statique était fermée à la pêche au crabe des neiges et à la pêche au homard, et elle avait été établie où 90 % des baleines noires ont été observées en 2018. »

Le ministre des Pêches et des Océans, Jonathan Wilkinson, et le ministre des Transports, Marc Garneau, ont annoncé une diminution de 65 % de la zone fermée. Les pêcheurs néo-Brunswickois vont très bien accueillir cette nouvelle mesure qui entre dans le cadre d’un nouveau plan de protection de la baleine noire de l’atlantique. En effet, « aucune baleine noire n’a péri dans les eaux canadiennes en 2018, alors que 12 sont mortes dans le golfe du Saint-Laurent en 2017. Les mesures pour protéger l’espèce en voie de disparition ont prouvé leur efficacité aux yeux des uns, mais elles étaient trop sévères, selon des pêcheurs ».

Il faut noter que, même si la zone de protection diminue les pêcheurs restent contraints à respecter plusieurs règles. Ainsi, « Les autorités fédérales exigeront toujours des pêcheurs qu’ils réduisent au minimum la quantité de cordages dans l’eau et qu’ils signalent toute perte d’équipement, ajoute le ministre Wilkinson. Toute interaction entre les navires ou les engins de pêche et des mammifères marins devra aussi être signalée ». La surveillance aérienne et maritime des navires se poursuivra également pour s'assurer qu’ils respectent la limite de vitesse.

Les mesures prises en 2018 par le gouvernement ont démontré leur efficacité, et on a eu la naissance d’un bébé baleine noire cette année portant à 411 le nombre de baleines noires présentes dans le golfe du Saint-Laurent. Nous attendons de voir la portée des modifications apportées au plan initial et nous espérons que 2019 sera une année positive pour la préservation de la baleine noire.

Sources : Radio Canada, Acadie Nouvelles

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0