Mediaterre

   

Banque pour le climat et Budget climat européen: le Pacte Finance Climat propose des outils majeurs pour financer la lutte contre le dérèglement climatique


Comment financer la lutte contre le changement climatique ? Aujourd’hui, plus que les bonnes intentions, c’est l’épineuse question du financement des politiques et des projets qui est problématique. Pour preuve, il n’existe pas aujourd’hui au niveau national ou supranational d’institutions ad hoc. Face à cette interrogation, l’économiste Pierre Larrouturou, Anne Hessel, et le climatologue Jean Jouzel, présentent leur intention: un nouveau « Pacte finance Climat » fondé sur la création d’une Banque pour le climat, et d’un vrai budget climat européen.

Contrairement au discours actuel sur le manque de moyens financiers suffisants pour lutter contre le dérèglement climatique, l’économiste intervient pour rappeler d’abord qu’il n’y a jamais eu autant d’argent créée en Europe. La Banque Centrale Européenne a créé en 3 ans la somme colossale de 2.600 milliards d’euros pour relancer la croissance, en l’octroyant aux banques. Or, le constat est que les banques injectent seulement 11% de cette somme dans l’économie réelle, tandis que 90% de la création monétaire va nourrir la spéculation. A croire que les leçons de la crise financière de 2007 n’ont toujours pas été retenues. Le spectre de la crise financière et économique est bien là. Il faut rediriger l’argent vers les secteurs de la transition écologique pour éviter que crise économique et crise climatique ne se superposent et se conjuguent.

L’idée pourrait aboutir à une proposition d’un Traité européen finançant un Plan Marshall pour le climat, en Europe et en Afrique. Un Appel avait d'ailleurs été lancé à ce propos par 150 personnalités.

Les initiateurs du "Pacte finance Climat" préconisent de rediriger l’argent de la banque centrale vers la transition écologique et la création d’emplois liés à la lutte contre le dérèglement climatique sur les territoires. Pour se faire, la solution est de créer un outil singulier : une Banque du climat. L’idée est loin d’être irréaliste. La banque d’investissement européenne affirme même que cela est possible en moins d’un an. Cette banque du climat serait financée de manière schématique par la BCE. D'autre part, une autre mesure complémentaire est la création d'un vrai budget climat, en vertu duquel l’UE s’engage à payer la moitié des coûts liés à la transition écologique.

Comment y parvenir ? Il est nécessaire que les chefs d’Etats, notamment la France et l’Allemagne, fassent pression au niveau de la Banque Centrale Européenne. Cela ne se fera pas sans des actions collectives et des pressions exercées par les citoyens, pour inciter les chefs d’Etat à l’audace. En plein débat national, et à un mois de la prochaine réunion du Conseil européen, la mobilisation doit se montrer à la hauteur de l'ampleur du défi à relever.

En Belgique, les fortes mobilisations des derniers jours ont conduit le Parlement fédéral à reprendre un projet de banque du climat, qui avait été un temps mis de côté. Cela montre bien à quel point le lobbying citoyen est important pour faire bouger les choses.

Le 19 février, le Pacte Finance Climat et le projet de Traité européen pour le financement d'un Plan Marshall pour le climat en Europe et en Afrique sont présentés et débattus à Jussieu (Paris) à 19h.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0