Mediaterre

   

Dolisie : un modèle à suivre en matière de gestion des déchets


Le projet « Gestion inclusive et concertée des déchets à Dolisie » (Gicod), mené par le Gret et la mairie de Dolisie, s’est terminé en décembre dernier après trois ans de mise en œuvre. Financé par l’Union européenne, le Syctom et la Fondation SUEZ, le projet a abouti à l’instauration d’un service de collecte de déchets dans 24 quartiers de la ville.

Un atelier de partage d’expériences s’est tenu dans la ville de Dolisie, au Congo, le 11 décembre dernier. Cet événement, destiné à clôturer le projet Gicod, a rassemblé les autorités politico-administratives de la ville, mais aussi la présidente du conseil municipal de la commune de Madingou, la représentante de l’ambassadeur de l’Union européenne, le représentant du Gret au Congo, les responsables de l’assainissement des villes de Brazzaville, Pointe-Noire, Nkayi, Madingou, et l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des déchets à Dolisie.

Trois vecteurs d’intervention

Initié en décembre 2015, le projet Gicod a focalisé son action sur trois composantes principales :

  • La consolidation du service de gestion des déchets, notamment par son extension et sa couverture à plus de 60 % des quartiers de la ville. Ainsi, le projet a permis de mettre en place un service de gestion des déchets qui compte 59 000 usagers sur les 60 000 attendus. En parallèle, un dispositif de tri en vue de la valorisation des déchets a été amorcé.
  • Le renforcement des capacités de la société civile et des usagers du service d’assainissement, en mettant en avant leur participation à la gestion des déchets mais aussi en les impliquant fortement dans la conception de la politique d’assainissement des déchets solides.
  • Le renforcement des capacités de la commune de Dolisie et des opérateurs, notamment en ce qui concerne le pilotage et la gestion du service afin de faciliter la capitalisation et la diffusion de l’expérience.

Un service efficace et qui peut être répliqué ailleurs

Au terme de ce projet, la mairie a hérité d’un service de collecte des déchets qui fonctionne en tandem : un service par camion qui dessert uniquement les voies goudronnées ; et un service de pré-collecte des déchets à domicile dans les quartiers, réalisé par 27 opérateurs de pré-collecte.

Afin de renforcer l’efficacité de la pré-collecte, trois nouvelles aires de transit d’ordures ménagères (ATOM) ont été construites, en plus de l’ancienne existante. 4 800 poubelles ont également été distribuées aux ménages sensibilisés et ayant manifesté l’intérêt d’adhérer au service de ramassage.

Enfin, plusieurs outils de gestion ont été développés et affectés à la mairie afin de pérenniser les acquis du projet. Fort de ce succès, il a souvent été question, lors de l’atelier de clôture du 11 décembre dernier, des conditions d’exportation de l’expérience Gicod dans d’autres villes secondaires du Congo. L’expérience a ainsi suscité beaucoup d’attention de la part des participants venus des autres villes congolaises.

Consulter la fiche projet Gicod
En savoir plus sur les projets Eau, assainissement et déchets du Gret

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0