Mediaterre

   

Message aux chefs d'État africains : l'enseignement public gratuit est un droit fondamental


La première réunion du Comité régional africain de l’Internationale de l’Education (CRAIE) s’est tenue en marge du Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba en Éthiopie du 11 au 13 février 2019.

La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée par le ministre éthiopien de l’Éducation. Celui-ci a reçu le message de l’Internationale de l’Éducation Région Afrique (IERAF) afin de le transmettre aux chefs d’Etat présents au sommet.

Ce message signé par le président du CRAIE, le Ghanéen Addai-Poku, visait essentiellement à rappeler aux Chefs d’Etat que « l’enseignement public gratuit est un droit humain fondamental ».

Les objectifs de cette première réunion du CRAIE, après sa mise en place à la 9e Conférence Régionale tenue en novembre 2018 à Grand Bassam en Côte d’Ivoire, étaient entre autres de :

-          Rappeler à tous les membres du CRAIE, les dispositions statutaires de l’Internationale de l’Education (IE) et proposer des amendements au règlement intérieur de l’IERAF ;

-          Préparer la participation des syndicats africains au 8e congrès de l’IE qui se tiendra en juillet prochain à Bangkok en Thaïlande ;

-          Mettre en place des stratégies pour permettre aux syndicats d’obtenir de leurs gouvernements, le respect des engagements dont « financer l’éducation à au-moins 6% du PIB et 20% du budget national ».

Les six zones qui composent l’Internationale de l’Education région Afrique (IERAF) étaient représentées à cette réunion, dont deux porte-parole pour l’Afrique centrale : Cécile Tshiyombo Kankolongo, secrétaire générale du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO/RDC) et Fridolin Mve Messa, secrétaire général du Syndicat de l’Education Nationale (SENA/Gabon).

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0