Mediaterre

   

Au Bénin, l'invasive jacinthe d'eau est aussi devenue un " or vert


Au Bénin, la jacinthe d’eau prolifère depuis des décennies et menace le mode de vie des riverains du lac Nokoué. Cependant, certains ont découvert des vertus à cette plante invasive, utile pour la dépollution, la production de biogaz ou encore la réalisation d’un « compost magique ».*

Le quotidien des pêcheurs vivants à Ganvié, surnommée la « Venise d’Afrique », débute avant le lever du soleil. Installés sur leur fine et longue pirogue de bois, ils naviguent sur le lac Nokoué, au nord de Cotonou, la capitale économique et ville la plus importante du Bénin, à la recherche de tilapias, d’aloses ou de silures blancs. Les femmes iront les vendre à Tokpa, le plus grand marché à ciel ouvert de l’Afrique de l’Ouest, pour quelques francs CFA, de quoi subvenir aux besoins de leur foyer installé sur des pilotis. Pourtant, saison après saison, la pêche et la navigation deviennent de plus en plus compliquées, menaçant leur mode de vie. En cause, l’invasion de la jacinthe d’eau, une plante aquatique originaire d’Amérique du Sud qui s’est propagée accidentellement durant la période coloniale dans de nombreuses zones tropicales.

Lire la suite sur Le Reporterre

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0