Mediaterre

   

Les enseignants valent plus que les équipements et les infrastructures


Au cours d’une assemblée générale tenue le lundi 4 mars dans le district de Tshangu à Kinshasa, l’Intersyndicale Nationale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (INEPSP)[i] a réuni une centaine de leurs membres pour analyser le programme d’urgence des 100 premiers jours de la mandature du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, dans le secteur de l’éducation.

Dans une déclaration rendue publique le même jour, l’Intersyndicale indique qu’elle a suivi avec attention le programme d’urgence du chef de l’Etat pour les 100 premiers jours dans le secteur de l’Education. L’INEPSP le félicite vivement pour l’intérêt particulier accordé à ce secteur : les écoles à parachever, les écoles à réceptionner, les écoles à réhabiliter ainsi que les équipements des écoles techniques. Bref, plus de 100 écoles sont concernées par cette phase.

Toutefois, pour l’INEPSP, ces actions à entreprendre ne touchent pas le cœur des problèmes que rencontre l’enseignant. Elle a rappelé combien les enseignants valent plus que les équipements et les infrastructures car c’est eux qui font la qualité de l’éducation et, par conséquent, ils devraient toujours être placés au centre de toutes les attentions.

Il aurait fallu que le chef de l’Etat considère que les arriérés de complément des salaires n’ont toujours pas été payés, et pourtant ils étaient décaissés. Ensuite, il y a 255.000 enseignants qui travaillent sans salaires. Enfin, la modicité des salaires devrait faire partie des actions prioritaires ainsi que le projet de rendre gratuit l’enseignement primaire dès 2019-2020.

Ils ont estimé que ces vraies attentes des enseignants ne devaient pas échapper à son attention

Concernant la mutuelle de santé des enseignants, « MESP » en sigle, il faut avouer que plus que la somme d’audits qu’elle continue à subir, le vrai problème de la mutuelle est de lui permettre de couvrir toute l’étendue du pays ainsi que les enfants ayants-droit à charge des enseignants.

L’Intersyndicale Nationale de l’EPSP (INEPSP) a affirmé rester ouverte à tout échange dans le but de trouver des solutions idoines aux problèmes que rencontrent les enseignants.

[i]) L’INEPSP regroupe les syndicats SYECO, FENECO/UNTC, SYNECAT, CSC-Enseignement, SYES et SAPC.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0