Mediaterre

   

Rapport de l'ONU: l'extraction des ressources naturelles atteint les 90 milliards de tonnes par an .


Un nouveau rapport du Groupe international d’experts sur les ressources vient d’être publié. Il analyse les tendances d’utilisation des ressources et leur mode de consommation à l’échelle mondiale depuis 1970. Intitulé « Perspectives des ressources mondiales 2019 », il révèle l’ampleur de l’extraction et de l’utilisation de matériaux, et les conséquences désastreuses sur l’environnement de ces activités. Changement climatique et disparition des espèces sont les grands dégâts causés par cette flambée de l’extraction.

92 milliards de tonnes. Ce chiffre représente le volume annuel de matériaux extraits dans le monde en 2017. Ce volume est trois fois plus élevé qu’en 1970. Sur cette même période, la population mondiale a doublé, et le produit intérieur brut mondial multiplié par quatre. L’enrichissement et la croissance démographique mondiale sont donc deux phénomènes qui ont soutenu le phénomène d’accroissement de l’extraction des matériaux. Le rapport révèle notamment un taux d’extraction annuelle qui augmente de 3,2% chaque année depuis l’an 2000, induit notamment par les investissements et l’élévation des niveaux de vie dans les pays en développement. Entre 2015 et 2060, si aucune mesure n'est prise, l’utilisation des ressources naturelles devrait augmenter de 110%.,

Evolution sur la période 1970-2015 du commerce mondial des produits de la biomasse, des combustibles fossiles, des métaux, et des minéraux (en millions de tonnes)

Joyce Msuya, la directrice d’ONU Environnement, sonne l’alarme : « Il n’y aura pas de lendemain pour beaucoup d’entre nous si l’on ne met pas fin à ces pratiques » , affirme-t-elle. Elle demande aux gouvernements de s’emparer donc des résultats du rapport, et de prendre des mesures stratégiques décisives vers une économie durable. Deux pistes principales sont avancées dans le rapport. D’une part, il y a un besoin essentiel d’utilisation plus économique et plus rationnelle des ressources. D’autre part, il est préconisé de s’orienter plus radicalement vers une économie circulaire, et parvenir à une conception plus intelligente des produits.

Les coprésidents du Groupe d’experts, Isabella Teixeira et Janez Potocnik, ont résumé ainsi les enjeux dans la préface commune du rapport : « La modélisation entreprise par le Groupe international d’experts sur les ressources montre qu’avec des politiques efficaces en matière d’utilisation rationnelle des ressources et de consommation et de production durables, l’utilisation mondiale des ressources pourrait ralentir de 25 %, le produit national mondial pourrait progresser de 8 %, en particulier pour les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire, et les émissions de gaz à effet de serre pourraient être réduites de 90 % par rapport aux prévisions concernant la poursuite des tendances historiques à l’horizon 2060 ».

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0