Mediaterre

   

Mali : Energies renouvelables: les besoins de financement estimés à plus de 608 milliards FCFA


L’objectif, en réunissant cette manne financière, c’est d’accroître le taux d’électrification national à 63% en 2020 et 87% en 2030 ; la part de la population ayant accès aux équipements propres de cuisson (gaz butane, cuiseurs solaires) à 44% en 2020 et 82% en 2030 et porter la puissance produite par les centrales solaires photovoltaïques raccordées au réseau à plus de 500 mégawatts.

Le Mali mobilise les acteurs étatiques et privés ainsi que les bailleurs de fonds autour du financement des énergies durables. La direction nationale de l’énergie leur a présenté, le mardi 14 mai 2019, le Prospectus d’investissement du programme d’action en énergie durable pour tous (SEforALL). C’était à la faveur d’un atelier national organisé à cet effet, sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Energie et de l’Eau. Moussa Cissé avait à ses côtés le chargé principal des opérations de la Banque africaine de développement (BAD), Nyaki Zangbula Kaningbi.
Notons que l’initiative énergie durable pour tous (SEforALL) a été lancée en 2011 par le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon. Elle vise trois objectifs à l’horizon 2030 : parvenir à l’accès universel à l’énergie, doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique et la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial. Dans l’optique de l’exécution de cette initiative, le Mali a établi son Prospectus d’investissement pour présenter aux investisseurs potentiels le contexte de l’investissement dans le secteur énergétique malien et les opportunités de placement susceptibles de contribuer à l’atteinte des objectifs de SEforALL Mali.

Lire la suite sur Maliactu

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0