Mediaterre

   

Revue par les pairs du SIGE du Burkina : un partage d'expériences de bonnes pratiques


L’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique (ADEA), en collaboration avec le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales du Burkina Faso , en partenariat avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la Banque Mondiale et le Partenariat Mondial pour l’Education et la participation de spécialistes du Ministère de l’Education de la République de Haïti en voyage d’études , organise une revue par les pairs du Système d’Information et de Gestion de l’Éducation (SIGE) du Burkina Faso du 20 au 25 mai 2019 à Ouagadougou


La cérémonie d’ouverture des travaux est intervenue le lundi 20 mai au Secrétariat Permanent du programme de Développement Stratégique de l’Éducation de Base, a été présidée par le Secrétaire général du MENAPLN, Pr Kalifa TRAORE représentant le ministre.


Le Burkina Faso a contribué activement à l’élaboration du cadre d’évaluation des normes et standards SIGE et participé à plusieurs revues. Aussi le MENAPLN, est parmi les quelques rares ministères dans l’espace CEDEAO à produire de manière continue depuis une décennie, les annuaires statistiques accompagnés d’un tableau de bord pour tous les sous-secteurs relevant de son champ d’actions y compris le sous-secteur de l’éducation non formelle. Ceci est une bonne pratique à partager. Le système d’information et de gestion de l’éducation (SIGE) est un instrument important pour des prises de décisions raisonnées et fondées sur la base de données qui sont identifiées, analysées pour que les politiques aient des fondements rigoureux. 


C’est dans ce cadre qu’avec la CEDEAO, l’ADEA a développé des normes standards qui sont adoptées par l’ensemble des ministres de la CEDEAO, a indiqué Makha Ndao, Coordonnateur de la Task Force sur la gestion de l’Éducation et l’appui aux politiques-ADEA. Et le Secrétaire général de renchérir que le Burkina perçoit la revue de son SIGE par les pairs comme une opportunité qui lui permettra d’examiner objectivement sa situation pour en dégager les forces et les faiblesses afin d’envisager des mesures de renforcement.


La revue se tient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de plusieurs réformes du système éducatif burkinabé malgré un contexte sécuritaire assez difficile pour le pays ces dernières années. Elle est couplée d’un voyage d’études effectué par des cadres de l’éducation et de la formation de Haïti. Cette évaluation entre pairs du système d’information burkinabé est une expérience très enrichissante car cela permettra aux uns et aux autres de se familiariser avec les normes et standards sur le SIGE développé par la CEDEAO et de connaitre le SIGE burkinabé, ensuite réfléchir sur le haïtien et enrichir son schéma directeur et sa stratégie d’implémentation qui ont été récemment développés et sont en cours de validation au sein du ministère. Plus qu’un diagnostic, c’est également un partage d’expériences de bonnes pratiques en matière de collectes, d’analyses et d’utilisation de données de l’éducation. 


ll faut noter que l’équipe des pairs internationaux comprend des experts du SIGE provenant du Maroc, du Mali et de la Gambie.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0