Mediaterre

   

Les 04 étapes de rédaction de la "Charte des collectivités locales pour l'égalité de genres en Afrique" issues du conclave du Comité Europe-Afrique à Paris (France)


Au terme de sa 1ère réunion dans la capitale française, le 04 juillet 2019, le Comité Europe-Afrique de rédaction de la «Charte des collectivités locales pour l’égalité de genres en Afrique» a formulé quatre (04) principales étapes pour conduire le processus. Il s’agit de :

-          L’organisation d’une session durant le Congrès oondial des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) à Durban en Afrique du Sud (11-15 novembre 2019) par CGLU Afrique, en collaboration avec le Conseil des communes et régions d'Europe (CCRE) et avec le soutien de CGLU, visant à présenter le Pacte et le plan de rédaction de la Charte, et favoriser l’émergence d’un débat au niveau international, en convoquant notamment la participation d’autres sections régionales de CGLU;

-          La prépareration, l’organisation et la réalisastion par le CCRE et CGLU Afrique, avec l’appui de CGLU, de la deuxième réunion de travail du Comité de rédaction et d’une session durant le Forum Europe-Afrique visant à présenter le Pacte et le projet de charte pour approbation (courant 2020) ;

-          La finalisation de la Charte et la production d’un plan stratégique d’information, de diffusion et de plaidoyer pour l’adhésion et la signature de la charte; et

-          La préparation, l’organisation et la réalisation par CGLU Afrique et le CCRE, avec le soutien de CGLU d’une session de présentation, d’information, de diffusion et de plaidoyer sur le Pacte, visant à inciter l’adhésion à la charte et à lancer le processus de signature de la Charte durant la 9ème édition Sommet Africités de CGLU Afrique au Kenya, (16-20 novembre 2021).

Les travaux de ces assises ont été ouverts en présencede Patrick Klugman, le maire adjoint de Paris,Frédéric Vallier, le secrétaire généraldu CCRE, Mme Dao Macoura Coulibaly, la présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA), Mme Élise Henriette Essamè, la vice-présidente REFELA pour la région Afrique centrale et présidente du REFELA-Cam et Mme Irma Juliandres Harilalaina, la vice-présidente REFELA pour la région Afrique de l’Est.

Pour mémoire, l’élaboration de ladite Charte vise à répondre aux engagements pris par les élus locaux au niveau du continent africain et à l’échelle internationale. En ce qui concerne, entre autres : la déclaration solennelle sur l’égalité entre les hommes et les femmes en Afrique (2008), les principes et l’aspiration 6 de la Vision 2063 de l’Union Africaine, l’Agenda 2030 sur les Objectifs de développement durable (ODD), en particulier l’ODD5 (parvenir à l’égalité des sexes en autonomisant les femmes et les filles d’ici 2030) ; les engagements pris par le REFELA-CGLU Afrique et CCRE avec l’appui de CGLU, à traduire la Déclaration du Forum Europe-Afrique d’Abidjan (2017), en actions, principalement en matière d’égalité de genres au niveau local en Afrique.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0