Mediaterre

   

Le Concours "Yaoundé capitale propre'' lancé à Yaoundé par la MINHDU, Célestine Ketcha Courtès


En prélude à la Journée mondiale de l’Habitat qui se célèbre le 7 octobre 2019 à Yaoundé (Cameroun), la ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Célestine Ketcha Courtès, a présidé la cérémonie officielle de lancement du Concours d’Hygiène et Salubrité, baptisé «Yaoundé Capitale Propre», le 28 août 2019 dans la capitale du Cameroun.

Qui veut aller loin ménage sa monture. En vue de rendre encore propre le Cameroun en général et Yaoundé en particulier, Célestine Ketcha Courtès a réuni dans son cabinet les maires des 7 communes la ville et autres partenaires.

L’occasion la MINHDU de rappeler aux magistraux municipaux qu’ils sont les principaux acteurs de la propreté en milieu urbains.

Dans un contexte où le Cameroun se prépare à accueillir de grands évènements, à l’instar de la Journée mondiale de l’Habitat qui dans moins de deux mois, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en 2020 et la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2021.

En effet, le concours lancé dans la ‘’ville aux 7 collines’’ (Yaoundé) vise à renforcer non seulement la sensibilisation et la mobilisation de tous les acteurs pour les opérations d’entretien des espaces urbains et du cadre de vie, mais aussi la promotion et la pérennisation des initiatives locales en matière d’hygiène et de salubrité.

Il est à noter que les critères de sélection des candidats portent sur la gestion des déchets solides et liquides, l’organisation citoyenne, l’entretien des espaces verts, la lutte contre les encombrements permanents et temporaires le long des voies principales...

D’après l’ancienne présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) et de l’antenne du Cameroun (REFELA-Cam), il y a 3 bourses à gagner : 2,5 millions pour le 1er, 1,5 million pour le 2è et 1 million pour le 3è.

À titre de motivation, un petit matériel d’hygiène et salubrité constitué de brouettes, pelles, cache-nez, de râteaux, entre autres, a été remis aux différents acteurs présents. Non sans prodiguer des conseils pratiques, astuces et stratégies porteuses - en sa qualité de l’ancienne maire lauréate du prix des Nations Unies du Service public 2014 - aux édiles de la capitale du Cameroun.

«Allez et mobilisez les associations de quartiers, de femmes, de jeunes, de commerçants, de ‘’Bayam sellam’’ (revendeuses des produits alimentaires)…, pour réussir le pari», a exhorté Mme Ketcha Courtès.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0