Mediaterre

   

AU Ghana, le paludisme en net recul


Dans le petit village de Domeabra, dans l'ouest du Ghana, le paludisme ne serait plus qu'un mauvais souvenir, d'après les habitants. Un insecticide troisième génération a fait son apparition et a permis d'endiguer l'épidémie.

À Domeabra, dans l'ouest du Ghana, l'employé de l'ONG Agamal est attendu comme le messie. Dans son réservoir, un insecticide d'un genre nouveau pour venir à bout du paludisme, une épidémie qui a infecté près de 5 millions de personnes et provoqué 600 décès en 2017. "Avant, les adultes devaient se rendre à l'hôpital ravagés par la fièvre. Et les enfants souffraient de convulsion", témoigne Nana Otaa Prempeh, habitant de Domeabra.

Pour endiguer l'épidémie, le pays a autorisé un insecticide de troisième génération.

Lire la suite sur France24.com

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0