Mediaterre

   

Nouveau-Brunswick : la guerre contre le glyphosate continue


Des milliers de kilogrammes de glyphosate, le principal ingrédient du Roundup, sont pulvérisés chaque année sur nos forêts au Nouveau-Brunswick et plusieurs groupes anti- épandage continuent à dénoncer ce qui représente une pratique qui est selon eux dangereuse pour la santé humaine mais aussi pour l’environnement. Il faut dire que l’épandage de glyphosate sur les terres de la Couronne soulève des questions en matière de santé publique et d’acceptabilité sociale ; même si, selon le porte-parole de Forêt NB, Mike Legere (interrogé par Radio-Canada) « l’arrosage de nos forêts préserve les emplois dans l’industrie forestière ».

Plusieurs Municipalités dont celle de Tracadie ont déjà envisagé l’interdiction complète du glyphosate sur leur territoire, mais elles sont hésitantes. En Tracadie par exemple, le vote est passé à la trappe et plusieurs conseillers municipaux ont voté contre l’interdiction complète du glyphosate. Selon les autorités municipales, « un manque d’information serait la cause du manque de prise d’engagement dont elles font preuve. Les autorités municipales voudraient être mieux informées par les agences gouvernementales et fédérales avant de mettre en place une interdiction glyphosate ».

La lutte contre l’épandage de glyphosate, s’est même invitée au sein de notre parlement où le Parti vert néo-brunswickois voudrait faire adopter, d’ici juillet 2020, une loi interdisant la pulvérisation aérienne d’herbicides sur les forêts de la Couronne. Un projet de loi très ambitieux qui devrait faire face à des obstacles et dont les chances de passer sont très minimes.

Bon nombre de détracteurs du glyphosate pensent que notre province devrait prendre l’exemple de son voisin québécois qui est la seule province où l’usage de phytocides chimiques est interdit en forêt, depuis 2001. « En effet, à la suite d’une consultation publique, le Québec a plutôt fait le choix de se tourner vers des pratiques de dégagement dites mécaniques, pour éliminer la végétation compétitrice aux essences forestières à valeur commerciale ».

En attendant de trouver une solution définitive à ce débat de tous les enjeux, le Nouveau-Brunswick reste toujours en première place des provinces utilisant l’épandage de glyphosate pour protéger leurs forêts.

Source Acadie Nouvelle

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0