Mediaterre

   

Nouveau-Brunswick : le secteur forestier doit continuer à innover en 2020


Le marché des produits forestiers a connu une métamorphose sur le plan international et notre secteur forestier doit s’adapter.

Selon les experts, « avec les tarifs américains sur le bois d’œuvre du Nouveau-Brunswick et la fermeture de plusieurs usines  ; notre province doit se concentrer sur l’innovation pour assurer une croissance durable à long terme ».

L’industrie forestière de notre province avait quelques difficultés, mais les entreprises du secteur arrivaient à tenir le coup grâce aux importations de bois d’œuvre résineux entre le Canada et les États-Unis. Et tout allait bien jusqu’en 2017 lorsque le Département du commerce des États-Unis a affirmé que les entreprises canadiennes vendaient du bois subventionné à des prix injustes. Et en 2018, la sentence est tombée, les États-Unis ont décidé de mettre en place une taxe sur le bois d’œuvre provenant du Canada. Si le bois d’œuvre a vu son prix grimpé pendant l’été 2018, c’est l’effet inverse depuis l’automne 2018 ; les prix sont tout simplement en chute libre.

Selon Mike Legere, directeur de Forêt NB « Il y a eu une baisse rapide des prix du bois d’œuvre à partir de 2018. Les prix ont baissé d’environ 30 %, et aujourd’hui les marges bénéficiaires deviennent assez minces. Les exportateurs de bois résineux du Nouveau-Brunswick sont confrontés à de gros problèmes. Les prix ont légèrement augmenté au cours des deux derniers mois. Mais ce tarif demeure un gros problème pour le Nouveau-Brunswick. »

Selon Mike Legere, « pour l’instant, les entreprises forestières du Nouveau-Brunswick se replient et se débrouillent. La large gamme de nouvelles utilisations des fibres de bois pour remplacer des matériaux comme le plastique ou le coton a maintenu la demande de produits en bois, malgré les revers de l’industrie. L’innovation technologique dans le secteur forestier est déjà en marche. Il y a une réelle émergence de technologies innovantes qui produisent de nouveaux produits à partir du bois. Presque tout ce qui se fait à base de pétrole peut se faire à partir de cellulose de bois ».

L’industrie forestière du Nouveau-Brunswick est l’une des plus anciennes industries du Canada atlantique. Elle va devoir subir une transformation radicale au cours de la prochaine décennie, car la technologie, les changements climatiques et les demandes changeantes des consommateurs remodèlent la foresterie.

Sources : Acadie Nouvelle, Le Soleil, La Tribune, http://infoforet.ca/

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0