Mediaterre

   

Le Covid-19 pourrait être responsable d'une augmentation considérable de la pauvreté dans le monde


Un communiqué de presse de Oxfam France diffusé le 8 avril 2020, relate qu’une grande partie de la population mondiale pourrait basculer dans la pauvreté suite à la crise sanitaire du Covid-19. En effet, le communiqué évoque qu’un demi-milliard de personnes pourrait être confronté à la pauvreté.

La crise sanitaire à un impact sur l’économie des pays, qui sont pour la grande majorité au ralentit. Ainsi, si aucune mesure d’aide n’est prise pour aider les pays, et en particulier les pays en développement, une part importante de la population pourrait basculer dans la pauvreté.

Selon le communiqué, deux réunions vont avoir lieu la semaine prochaine entre la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, ainsi que la réunion des ministres des Finances du G20. Dès lors, l’organisation invite les grands décideurs de la planète à mettre en place un « plan de sauvetage économique pour tou-te-s » pour aider les pays ainsi que les communautés en état de pauvreté, comme l’expose le communiqué.

Le nouveau rapport d’Oxfam « Le prix de la dignité » présente quelques indications chiffrées, telles que :

- Entre 6 et 8% de la population mondiale pourrait basculer dans la pauvreté ;

- La lutte contre la pauvreté pourrait prendre un retard de 10 ans et même un retard de 30 ans dans certaines zones telles que l’Afrique sub-saharienne, le Moyen-Orient ou l’Afrique du Nord ;

- Suite à la pandémie, ce serait plus de l’a moitié de la population mondiale qui pourrait se retrouver en-dessous du seuil de pauvreté ;

- La pandémie pourrait croître davantage les inégalités partout dans le monde et creuser de plus en plus les écarts ;

- Les premiers impactés seraient les travailleurs et les travailleuses dans les pays riches et dans les pays pauvres ;

- Les femmes seraient les plus impactées par la crise mondiale ;

Ainsi, le communiqué de presse d’Oxfam évoque qu’il faut mettre en place un « plan de sauvetage pour tou.te.s ». Ce plan devrait reposer sur 6 mesures qui seraient :

- Accorder des subventions en espèces aux personnes dans le besoin ;

- Soutenir les petites entreprises en priorité et conditionner des aides pour les grandes entreprises qui seraient vulnérables ;

- Annuler le remboursement de la dette des pays en développement due en 2020 à hauteur de 1 000 milliards de dollars ;

- Créer des réserves internationales de 1 000 milliards de dollars pour augmenter les fonds disponibles pour les pays ;

- Augmenter l’aide publique au développement ;

- Mettre en place des impôts de solidarité en taxant les bénéfices extraordinaires.

Robin Guittard, responsable de campagne chez Oxfam France, a évoqué : « Les retombées économiques dévastatrices de la pandémie se font ressentir partout dans le monde. Mais les populations des pays pauvres, qui peinent déjà à survivre avec des emplois précaires peu rémunérés, ne peuvent compter sur presque aucun filet de sécurité pour ne pas sombrer dans la pauvreté. »

Également, Robin Guittard a ajouté : « Il est plus urgent que jamais que la France, et les autres pays riches, tiennent enfin leur promesse de dédier au moins 0,7% de leur richesse nationale au développement des pays pauvres. Pour la France cela représente 7 milliards d'aide en plus ce à quoi il faut ajouter sa participation au plan de réponse de l'ONU. Une somme importante mais néanmoins modeste comparativement aux 5 000 milliards de dollars que le G20 a déjà annoncé vouloir mobiliser pour ses économies. Surtout, une somme nécessaire pour prévenir une catastrophe humanitaire sans précédent dans les pays les plus pauvres, et notamment en Afrique où l'ONU estime que la moitié des emplois pourraient être perdus. L'heure est donc à l'action ! »

A savoir, Oxfam France fait partie de la confédération internationale Oxfam, réunissant 19 organisations et agissant dans 90 pays à travers le monde. La confédération Oxfam International agit dans la lutte contre la pauvreté et les injustices.

Pour consulter le site Oxfam International

Pour consulter le site Oxfam France

Sources de l’information : communiqué de presse d’Oxfam France et site d’Oxfam France ; Illustration : Pixabay

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0