Mediaterre

   

Promotion des peuples minoritaires : un pygmée, candidat au 1er concours en ligne de l'IAI-Cameroun


L’arrimage des couches de la population marginalisées au Cameroun aux TIC par l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun est une réalité. La preuve, pour la première fois de l’histoire du peuple minoritaire et autochtone des pygmées (qui vivent dans la forêt du sud et l’est du Cameroun), un des leurs, le nommé Stéphane Mpomo, était candidat au tout 1er concours en ligne de l’entrée en 1ère année pour l’année académique 2020-2021 organisé par l’institut que dirige le Représentant-résident, Armand Claude Abanda, le 18 avril 2020.

En effet, le jeune Baka de 23 ans de la localité de Messock (région de l’Est) et titulaire d’un baccalauréat scientifique (D) postulait pour l’ingénierie des travaux informatiques, option Systèmes et Réseaux.

Joint à la fin du passage des épreuves, le candidat Mpomo se veut rassurant et déclare : «la majorité des questions posées était abordable. Mais, j’ai rencontré des difficultés au niveau de la logique. C’est une matière à laquelle je n’ai pas mis beaucoup d’accent lors de la préparation du concours. J’ai fait de mon mieux pour essayer de traiter le sujet. J’espère que ça va aller…». Visiblement animé d’un esprit de fair play, le jeune a souhaité «bonne chance à tous les candidats».

Pour lutter contre la tricherie dans le cadre de ce concours mettant en lice plus de 200 candidats pour 80 places à pourvoir, l’application (‘’Test Invite’’) retenue a été dotée d’un système de reconnaissance faciale.

Armand Claude Abanda exprime ainsi tout son satisfecit : «L’application ‘’Test Invite’’ conçue par mes collaborateurs nous a permis de réaliser une action d’éclat. Pour un coup d’essai, nous avons réalisé un coup de maître. Grâce à cette application, nous avons pu identifier les candidats, prendre en main leur environnement immédiat ainsi que le moniteur de chacun. C’est un succès total pour nous, car toutes les conditionnalités mises en place ont bloqué toute tentative de tricherie».

À travers ce dispositif, selon les organisateurs, 21 candidats ont été pris en flagrant délit de tricherie. Comme prévu, ils ont été purement et simplement éliminés et suspendus pour tout concours d’entrée à l’IAI-Cameroun en 2020.

Pour mémoire, en 2019, plusieurs dizaines de pygmées de Mintom (sud-Cameroun) et de Messock (est-Cameroun) ont été formés à la maîtrise de l’outil informatique par l’IAI, dans le cadre de son programme social MIJEF 2035 (un Million de jeunes, d’enfants et de femmes formés aux TIC à l’horizon 2055). Et pour pérenniser cette initiative citoyenne soutenue par la première Dame Chantal Biya, le Centre d’excellence technologique Paul Biya a formé certains de ces hommes de petite taille comme moniteurs afin qu’ils continuent à imprégner les autres aux TIC.

En 2017, une application modélisée en 3D, portant sur une visite guidée de la civilisation des pygmées Baka (campement virtuel), mise sur pied par les étudiants de l’IAI-Cameroun et de l’IFTIC-Sup a reçu une mention spéciale du jury lors de la 19è édition des Rencontres internationales de la Réalité virtuelle «Laval Virtual», en France.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0