Mediaterre

   

Manifestation de pêcheurs contre le parc éolien de la baie de Saint-Brieuc


Ce lundi 18 mai 2020, des pêcheurs ont manifesté contre le projet de construction d'un parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Entre 50 à 70 bateaux de pêche se sont déployés dans la baie. La préfecture maritime de l'Atlantique n'a pas compté de verbalisation mais deux navires de la marine nationale, un patrouilleur et une vedette de la gendarmerie ont été envoyés sur place.

Ce projet est la suite de nombreuses années de réflexions suite à un appel d'offres lancé en 2011 par le ministère de l'énergie et du développement durable. C'est Ailes Marines, filiale de Iberdrol, une entreprise espagnole, qui remporte l'appel d'offres en 2012 pour la construction de cinq parcs éoliens off-shore. Les parcs éoliens se situeront à Saint-Brieuc, Saint-Nazaire (Pays-de-la-Loire) et à Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Le Tréport (Normandie). Ce projet a pour objectif la construction de 62 éoliennes en mer de 8MW en 2023. L'énergie produite pourrait représenter l'équivalent de la consommation annuelle d'électricité de 835 000 habitants. Des études techniques ont commencé à être réalisées en mer par un bateau du Réseau de Transport d’Électricité (RTE) afin de sonder les fonds marins. Dès avril, les pêcheurs avaient prévu de manifester contre ces études techniques qui concrétisent le projet de construction contre lequel ils protestent. 

Les pêcheurs veulent préserver les richesses halieutiques importantes de la baie de Saint-Brieuc : coquilles Saint-Jacques, homards, poissons. Selon Alain Coudray, président du comité des pêches des Côtes-d'Armor, il n'y a pas eu de concertation avec les pêcheurs. L'association de défense de la pêche artisanale dénonce quant à elle un manque d'études réalisées, en particulier sur le bruit qu'émettraient les 62 éoliennes off-shore.

Des solutions ont été trouvées pour maintenir les deux activités, comme par exemple l'installation sous terre des câbles des éoliennes. Mardi 19 mai, une réunion est prévue entre les pêcheurs et les porteurs du projet. Mais pour Loïs Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, ce projet de construction d'un parc éolien maritime est important, car il permettrait de développer la filière des énergies renouvelables.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0