Mediaterre

   

Projet Atlantech : Laboratoire de la transition énergétique


Bâti sur un ancien terrain militaire de 27 hectares à la Rochelle (Charente-Maritimes), le quartier urbain Atlantech est conçu et exploité “bas carbone”. Crée par l’association du même nom qui regroupe un ensemble d’acteurs engagés dans la démarche, il ambitionne de réhabiliter un territoire liant habitats et espace d’activités tournés vers la transition énergétique. 

Lieu de vie et de recherche autour de l’addition énergétique

Le parc éco-responsable va s’organiser autour de trois pôles “Vivre”, “Entreprendre”, “Apprendre”. La multitude des activités et la vie urbaine sur la zone permet de tester de nouvelles manières de produire et de consommer de l’énergie. 

L’espace toujours en construction accueille déjà une entreprise, un centre de formation d’apprentis (CFA) et plus de 500 logements à la fois dédiés aux étudiants et au grand public. Un parc paysager de 3 ha compose aussi ce cadre unique. 

L’autoconsommation collective : promouvoir une ‘énergie du partage’ 

A l’échelle d’un quartier, le projet entend créer une boucle d’autoconsommation collective, en produisant et consommant à plusieurs l’électricité. 

Cette électricité d’origine photovoltaïque serait issue des bâtiments eux mêmes. En effet, tous les bâtiments du quartier Atlantech sont des BEPOS (Bâtiment à énergie positive) c’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’ils n’en consomment pour son fonctionnement. L’association envisage aussi d’ajouter des ombrières de parking et une ferme solaire (1,5ha) sur son parc. 

En attendant d’avoir la consommation équivalente à la production, l’association stocke l’énergie produite grâce à des batteries. Ce surplus permettra d’alimenter des usages collectives comme l’éclairage public. De plus, dès l’automne 2020, un électrolyseur permettant de convertir l’énergie électrique en énergie chimique va produire de ce surplus de l’hydrogène. Cette production d’hydrogène selon les études menées permettrait d’augmenter le taux d’autoconsommation de 10%. 

Cette conversion reste encore couteuse et nécessite des débouchés. L’association étudie toutefois des moyens de rendre abordable son usage aux consommateurs et de les familiariser avec cet élément. 

Atlantech innove et recherche les solutions pour la vie urbaine de demain. Cette idée trouve un écho dans la construction immobilière d’Ydeal Confluence à Lyon qui est un projet de vivre ensemble et de durabilité énergétique (alliant les concepts d’autoconsommation collective, de réversibilité, de partage d’équipements entre les usagers). 

Source d'information : Actu-environnement.com ; Illustration : Site internet du pôle Atlantech. 

[MOGED] 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0