Mediaterre

   

Un trafic illégal de déchets dangereux pour l'Afrique démantelé en Espagne


34 personnes viennent d’être arrêtées à Tenerife et Grande Canarie  pour le trafic illégal de 2500 tonnes de déchets dangereux et autre falsification de documents entre 2018 et 2019. 

L’annonce a été faite par la Guardia civil espagnole qui a collaboré avec Europol sur ce dossier. 

Les déchets ont transité par Tenerife et avaient comme destination des pays africains : Sénégal, Ghana, Gambie, Togo, Bénin, Guinée Conakry, Sierra Leone et surtout Nigeria. 

Dans un communiqué, la Guardia civil  indique que ces produits d’occasion, obsolètes ou inutilisables,  contenaient « des substances dangereuses pour l’environnement et la santé humaine » : véhicules, pièces de véhicules, appareils électroménagers et surtout appareils électriques et électroniques. 138 transactions illégales ont ainsi été réalisées sur la période, grâce à des certificats falsifiés. 

Les suspects sont pour la plupart de nationalité ou d’origine africaine et une Italienne de 62 transmettait les documents falsifiés à la douane, faisant croire que ces appareils étaient fonctionnels.

Le communiqué précise que , dans ces pays de destination, ce type de déchet est souvent manipulé à mains nues par des enfants, qui en extraient le cuivre et l’aluminium. 

[MOGED]

(Photo Guardia Civil/Europol) 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0