Mediaterre

   

Qu'en est-il du projet des " quartiers fertiles " de l'Anru ?


En février dernier, l’Anru (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) a lancé un appel à candidatures pour développer l’agriculture urbaines dans les projets de renouvellement urbain et créer ainsi des « quartiers fertiles ». Retour.

L’initiative des « quartiers fertiles » a vu le jour en février 2020, avec un appel à candidature de l’Anru en vue de développer l’agriculture urbaine. L’organisme ambitionne de développer 100 « quartiers fertiles ». Cette démarche constitue un véritable enjeu à la fois environnemental, social, éducatif mais aussi économique pour les quartiers NPNRU.

Cette initiative, portée par l’Anru, est accompagnée par le SGPI (Secrétariat Général pour l’Investissement), la Banque des Territoires et l’Ademe. Ces structures accompagneront les collectivités qui souhaitent se lancer dans cette expérience dans le cadre de leurs projets de renouvellement urbain.

Jusqu’au 1er juin 2020, les collectivités ont pu déposer leur candidature pour la première session de projets. Pour cette dernière, 21 millions d’euros sont mobilisés permettant ainsi de financer 20 à 40 projets.

Les 62 candidatures de 45 communes de France sont variées : fermes urbaines, tiers lieux agricoles, agriculture, élevage, aquaponie… Les lauréats seront annoncés en octobre prochain.

Il est prévu qu’un deuxième appel à projets soit lancé. Il sera possible de déposer une candidature jusqu’au 15 novembre 2020.

L’Anru ne cesse d’innover, notamment via le développement de projets d’agriculture urbaine qui répond, en toute logique, à une dynamique de renouvellement urbain.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0