Mediaterre

   

L'aquaponie: une révolution pour faire face aux défis futurs de l'urbanisation


L'aquaponie combine l'élevage de poissons et la culture de plantes en circuit fermé. Cette association se retrouve naturellement dans les étangs où plantes et poissons cohabitent. Au départ, les poissons fertilisent l'eau avec leurs rejets. Les nutriments contenus dans l'eau enrichie sont ensuite envoyés au potager ou aux plantes, où un autre lien essentiel entre en jeu : les bactéries. Celles-ci transforment l'ammoniac des matières fécales des poisson en nitrates, qui nourrissent les plantes. En pompant les nitrates, les plantes purifient l'eau qui peut ensuite être renvoyée dans l'étang des poissons.

Avec un circuit comme celui-ci, il est possible de créer une véritable symbiose entre les poissons et les plantes dans un milieu autosuffisant. L'intervention humaine se limite ainsi à nourrir les poissons. Et les bienfaits de l’aquaponie sont multiples. En effet, l'aquaponie fournit un milieu fertilisant très riche, de telle sort que les plantes y poussent plus rapidement. En outre, les plantes ne poussent pas tout le temps dans l'eau: avec une aquaponie domestique et un système d'étang de potager, par exemple, les plantes poussent en boules d'argile. Un système à marée haute et à marée basse permet de vider l'eau dans l'étang d'élevage dès qu'il y en a assez. De cette façon, les racines des plantes sont ventilées et ne reçoivent que l'eau et les éléments nutritifs dont elles ont besoin.

Cela signifie que ce système est beaucoup plus productif qu'une culture agricole traditionnelle. Un autre avantage est qu’on peut cultiver pratiquement tout ce que l’on souhaite grâce à l’aquaponie. En particulier les les légumes, les fruits, les herbes aromatiques et les plantes ornementales, etc. Enfin, un système comme celui-ci permet d'allier les plaisirs de la culture d'un potager et de l'élevage de poissons.

Par ailleurs, ce système est très écologique puisqu’il n'a pas d'impact sur l'environnement car il n'y a pas de déchets. Les rejets de poissons, seuls déchets, sont utilisés pour nourrir les plantes. Et comme les installations sont en surface, il y a moins de parasites et d'insectes donc pas besoin d'engrais ou de produits phytosanitaires. L'aquaponie respecte aussi l'eau car, comme le système est un circuit fermé, il n’y a pas besoin d'arroser, ce qui permet d'économiser de l'eau et de libérer les particuliers et les municipalités des corvées d'arrosage. Et comme l'eau de l'étang à poissons est purifiée par les plantes, elle n'a pas besoin d'être changée très souvent.

En conclusion, l'aquaponie est une solution pour favoriser la biodiversité urbaine, et il apporte un soutien non seulement aux plantes et aux poissons mais aussi parce que l'écosystème aquatique attire les oiseaux, les insectes et le potager attire les pollinisateurs externes. Ainsi, une fois installés en ville, les systèmes aquaponiques permettent de produire des poissons et des plantes à proximité des consommateurs dans un circuit de production court que ce soit pour la consommation personnelle, le maraîchage ou la pisciculture. Enfin, installée dans les parcs et jardins municipaux, l'aquaponie encourage la sociabilité par l'échange, le partage et le jardinage ensemble.

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0