Mediaterre

   

Railcoop : la coopérative ferroviaire qui veut repenser la mobilité


La mobilité des personnes est en croissance continue, et dans un contexte de crise climatique, le train semble une des alternatives les plus sûres et parmi celles qui nécessitent le moins d’énergie tout en occupant moins d’espace que d’autres transports telles que les routes. Or, si 90% des Français résident à moins de 10 km d’une gare, on observe que 30% des gares existantes sont non desservies. Cela est dû à la stratégie du réseau actuel qui se concentre sur de grands axes importants mais limités. 

L’ouverture du marché ferroviaire à de nouveaux acteurs fin 2020 est donc l’opportunité pour développer une offre de services plus amples et prenant en compte tous les territoires et les besoins des acteurs locaux. Parmi les nouveaux acteurs voulant apporter des solutions innovantes, se trouve la coopérative ferroviaire Railcoop qui cherche à « redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour d’une même mission »

L’objectif de cette initiative unique en France est de donner un nouvel usage aux lignes de trains abandonnés pour faire rouler des trains de passagers et de marchandises au niveau local, national et international, de jour comme de nuit. Ces propositions de services sans subvention publique sont pensées dans le but d’être complémentaire à ce qui est aujourd’hui proposé par le service public pour renforcer l’usage global du train. La coopérative souhaite également développer une offre qui met à égalité tous les territoires face à la mobilité en évitant la tendance à la centralisation actuelle.    

Le statut de Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) a pour but de respecter aussi bien les usagers que les salariés de par leur implication, pour garantir aussi bien de bonnes conditions de travail qu’un service adapté aux besoins locaux, avec une gouvernance démocratique et transparente. 

Début octobre 2020, Railcoop compte 2173 sociétaires et a réuni le capital nécessaire pour ouvrir sa première ligne de fret entre Figeac et Toulouse en 2021. La première ligne de passagers est, elle, prévue pour 2022. Il reste encore plusieurs étapes importantes mais l’équipe est sur la bonne voie !  

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce projet ou y prendre part, rendez-vous sur le site de la coopérative ferroviaire Railcoop 

[MOGED]

Crédit image Chris McKenna - licence CC

 

 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0