Mediaterre

   

Dynamique des populations animales et biodiversité


Dynamique des populations animales et biodiversité : Pourquoi la fourmi, si facile à écraser est bien moins fragile que l’éléphant ?

 

La Malédiction des espèces longévives

Pourquoi certaines espèces animales s’éteignent-elles ? Pourquoi certaines espèces supportent-elles une forte chasse et d’autres non ? Pourquoi certaines espèces résistent-elles à de forts changements de leur milieu et d’autres non ?

Nous allons voir que c’est en grande partie du fait d’une dynamique particulière de leurs populations, en nous intéressant aux espèces « longévives », formées d’individus à longue durée de vie : Baleines, Albatros, Eléphants…Les populations de ces espèces, du fait d’une reproduction étirée dans le temps, sont comme un capital avec un faible taux d’intérêt : leur faible capacité de croissance est vite érodée par la moindre taxe, c’est-à-dire la moindre surmortalité. Nous verrons à travers divers exemples comment la dégradation de leurs populations nous avertit d’une érosion plus profonde et plus générale de la biodiversité.

Par Jean-Dominique LEBRETON, directeur de recherche émérite au CNRS,

Ecologue spécialiste de la démographie animale et membre de l’Académie des Sciences

 

Date et heure : Jeudi 25 mars 2021, de 17h30 à 19h

Inscription : https://attendee.gotowebinar.com/register/8019690891312346128 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0