Mediaterre

Le Cameroun opte pour la normalisation des produits du secteur touristique



  • Pour rendre plus attrayante et compétitive la destination Cameroun, le ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul) et l’Agence des normes et de la qualité (Anor) ont signé une convention de partenariat à Yaoundé, le 27 mars 2015.

    Un protocole d’accord qui vise la promotion des normes dans le domaine du tourisme, en vue de leur amélioration et perfectionnement.

    Pour ce faire, l’Anor a identifié des secteurs et produits qui nécessitent d’être arrimés aux exigences des touristes et opérateurs économiques. Notamment, la construction et le classement des hôtels et restaurants ; les secteurs de l’eau, de l’énergie, de la sûreté et de la sécurité alimentaire.

    D’après Maïgari Bello Bouba, ministre du Tourisme et des Loisirs, «ce processus de normalisation va permettre de revaloriser le label Cameroun et d’assurer un service de qualité afin que l’industrie touristique nationale se démarque dans le contexte actuel de concurrence.

    Et Charles Booto à Ngon, directeur général de l’Anor, de renchérir : la normalisation en perspective «va améliorer l’accueil aux portes d’entrée du Cameroun et dans les sites touristiques».

    Indubitablement, cette démarche axée sur le développement durable va permettre de transformer le potentiel touristique camerounais en un véritable pilier de croissance.

    En rappel, selon les données du Mintoul, 912.000 touristes internationaux ont été enregistrés au Cameroun en 2013 contre 812.000 en 2012, soit une augmentation en valeur relative de 10%. Dans la même période, la contribution des ressources financières au budget de l’État était de 181,41 milliards de francs Cfa. Et dans le récent classement Bloom Consulting Brand Ranking, la destination Cameroun est la 25ème en Afrique et la 155ème dans le monde, en 2015.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0