Mediaterre

Des plastiques non-biodégradables détruits à Tiko



  • Ce 21 octobre 2018, le ministère camerounais du Commerce a procédé à Tiko, ville située dans le Sud ouest du pays,  à la destruction de 10 tonnes de plastiques hors normes importés du Nigeria voisin ; malgré la réglementation en vigueur au Cameroun qui interdit depuis 2014, l'utilisation de plastiques non bio et celle qui encadre les règles de l'importation des marchandises.

    Cette destruction s'est déroulée à la décharge municipale de la ville de Tiko, en présence d’autorités administratives de cette localité située en zone frontalière et qui peut parfois se montrer poreuse et donc en bute à la contrebande et la contrefaçon.

    L'important contingent de plastique non biodégradable brulé en public a été saisi par les éléments de la douane camerounaise qui ont saisi au même moment, des tonnes d'huiles végétales et de cigarettes et produits cosmétiques non seulement entrés frauduleusement sur le territoire camerounais, mais visiblement hors normes.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0