Mediaterre

Attirer les jeunes vers la consommation du café et ses plantations



  • A l'occasion du lancement de la campagne caféière 2018-2019 au Cameroun, l'interprofession et le gouvernement ont établi qu'entre autres mesures à prendre pour relancer la production locale de café, il faudrait susciter l'augmentation de la consommation locale encore en deçà des 2%, des 20 000 tonnes produits au Cameroun l'an dernier.

    Pour inverser la tendance, il faudrait aller vers la niche qu'est la population jeune du pays dans un pays où les 15 à 40 ans font environ 40% des habitants. Pour cela, les producteurs locaux, les médias sont invités à accompagner les stratégies marketing que vont mettre en œuvre le gouvernement, l'interprofession et l'Office national du Café. L'idée étant que si les jeunes du pays intègrent la consommation du café dans leurs habitudes alimentaires, on dépasserait largement les 2% de consommation locale de la production. 

    Autre dimension de la réflexion présentée ce 4 avril 2018, au Palais des Congrès, c'est la participation accrue des jeunes à la culture du café. Elle prendrait la place des planteurs ayant déjà passé le 3e âge pour l'essentiel qui ne peuvent avoir une production optimale. Les pouvoirs publics ont pour cela lancé des opérations de financement de projets agricoles montés par les jeunes. 

    Au Cameroun le café a généré 16, 5 milliards de FCFA environ 26 millions de $ US de recettes pour les producteurs. L'apport de la jeunesse peut faire décupler ce chiffre.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0