Mediaterre

RDC : 25 personnes succombent à Ebola



  • Le virus Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) a atteint une zone urbaine. Un cas a été en effet confirmé le 17 mai par l'Organisation mondiale de la Santé. L'agence onusienne évoque une "situation très préoccupante’’. Selon l'OMS, le virus a été découvert à Wangata, "l'une des trois zones sanitaires de Mbandaka, une ville de près de 1,2 million d'habitants de la province de l'Equateur dans le Nord-ouest de la RDC". Jusqu'à ce 17 mai, les cas confirmés d'Ebola avaient été signalés dans une zone rurale très difficile d'accès, dans la région de Bikoro, située au Nord-est de Kinshasa, à la frontière avec le Congo-Brazzaville.

    Cette arrivée de la maladie en zone urbaine peut rendre l’épidémie plus difficile à combattre. Pour l’instant une cinquantaine de malades ont été enregistrés au cours de ce mois de mai, dont une vingtaine de morts. Pourtant en RDC, la dernière épidémie remonte à 2017. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts. Le pays est ainsi à nouveau touché par une épidémie depuis le début du mois de mai.

    Un vaccin expérimental contre le virus est arrivé en République démocratique du Congo. Ce vaccin a été mis au point par le laboratoire pharmaceutique Merck. Il avait été testé en Guinée en 2015. Le vaccin s'était révelé efficace, mais des doutes subsistent sur la durée de la protection. Le virus Ebola a été identifié pour la première fois en RDC en 1976. Partie du Sud de la Guinée en décembre 2013, l'épidémie la plus violente avait fait jusqu'en janvier 2016 plus de 11 300 morts pour environ 29 000 cas recensés, selon l'OMS. Les victimes étaient concentrées à plus de 99% en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

    Le virus circule parmi les chauves-souris mangeuses de fruits, considérées comme l'hôte naturel d'Ebola mais elles ne développent pas la maladie. D'autres mammifères comme les grands singes, les antilopes ou les porcs-épics peuvent le véhiculer puis le transmettre à l’homme. Lors d'une épidémie, Ebola se transmet entre humains par contacts directs et étroits. Une personne saine est contaminée par les "fluides corporels" d'une personne malade : sang, vomissures, matières fécales, etc.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0