Mediaterre

Des mesures urgentes contre la recrudescence des inondations à Yaoundé



  • Le ministre camerounais en charge du développement urbain a instruit le juin dernier 14 jours pour combattre les eaux du fleuve Mfoundi qui inondent les rues de la capitale du Cameroun en période de crue. Ces directives ont été données après des concertations avec la municipalité de la capitale du Cameroun, et plusieurs associations.

    De façon opérationnelle,  des équipes sont à pied d’oeuvre pour mettre à l’abri de toute menace d’inondation, le plus grand giratoire de la ville. la fameuse poste centrale, centre névralgique urbain de Yaoundé. Ce qui passe par  l’aménagement du canal du fleuve Mfoundi qui traverse la ville d’un bout à l’autre. D’autres dispositions sont déjà prises pour le nettoyage de tous les lits des rivières de la ville qui se jettent pour certains dans le fleuve. Les drains de canalisation, les caniveaux, toutes les conduites d’eau sont prises d’assaut pour libérer les déchets et les immondices qui créent les inondations à la poste centrale et ses environs.

    Sur le plan administratif, le ministre Jean Claude Mbwentchou a instruit le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé (une sorte de super maire de la ville) d’accomplir pleinement des missions de police municipale», a or- donné le Minhdu. Il invite à cet effet chaque acteur à agir pour une action à résultats immédiats.

    Depuis quelques années, à la moindre grande averse ou pluie, le centre-ville de Yaoundé se retrouve les pieds dans l’eau. Des spécialistes expliquent que ce sont les canaux encombrés par des déchets de toutes sortes qui sont à l’origine des débordements d’eau. Autres causes, l’occupation anarchique des espaces publics, l’incivisme des populations qui méritent une sensibilisation accrue. En cela, les pouvoirs publics préparent un réflexion profonde et durable.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0