Mediaterre

Les femmes à l'école de la construction d'une paix durable au Cameroun



  •  La Friedrich Ebert Stiftung pour le Cameroun et l’Afrique Centrale a tenu à Bastos dans sa salle de conférence ce 24 juillet 2018 à travers son programme Ladies Hours, plateforme d'échanges, d'information et de formation des femmes sur les enjeux de l'heure, la troisième rencontre de l’année sous le thème « Le rôle des femmes dans la résolution des conflits et dans la construction d’une paix durable au Cameroun ». Vingt cinq femmes décideuses venant du gouvernement, des partis politiques, de la société civile, des associations culturelles et professionnelles ainsi que des médias ont été conviées à ce rendez-vous trimestriel, pour partager leurs expériences, et faire un plaidoyer pour la mise sur pied des réformes permettant d’améliorer le statut des femmes camerounaises afin qu’elles soient de meilleures partenaires dans la construction d’une paix durable et le développement du Cameroun.

    Quel rôle les femmes jouent-elles dans les conflits actuels ?

    Un état des lieux de l’activité des femmes dans la situation sécuritaire actuelle de notre pays indique que ce sont les femmes et les jeunes filles qui souffrent le plus dans les conflits en raison de leur vulnérabilité : pauvreté, viols, destruction de leurs maisons entraînant parfois leur délocalisation, perte des êtres chers. Les femmes sont très absentes dans les instances de décision, elles ignorent le contexte socio-politique du pays, et vivent les différentes crises (Boko Haram et crise anglophone) dans la neutralité, dans la passivité. Quant à celles des régions anglophones, elles se sont constituées en groupe de sensibilisation et de médiation pour un retour au calme.

    Que peuvent faire les femmes dans la construction d’une paix durable ?

    L’éducation d’une société repose principalement sur les femmes. Elles sont des donneuses de vie, des protectrices de la vie, des initiatrices à la vie. Elles ont donc une responsabilité très grande dans la culture de la paix à travers l’initiation des enfants et de la société à la justice, à la paix. La culture de la paix est un ensemble d’actes et d’attitudes donnant la primauté à l’harmonie sociale et ayant pour préalable la justice sociale. Les femmes doivent donc être des agents de paix et des acteurs de construction de la paix au Cameroun à travers leurs attitudes, le langage qu’elles tiennent, les positions et analyses qu’elles font des différentes situations de la vie. La justice et l’équité doivent gouverner leurs actions. Pour cela, elles doivent mettre à contribution tous les moyens en leur possession pour construire la paix au Cameroun, et engager un plaidoyer sur la protection des femmes et des jeunes filles en temps de conflits. De plus les femmes doivent travailler ensemble pour l’engagement d’un dialogue inclusif sur la culture de la paix.

    En conclusion, invitation a été faite en direction des femmes décideuses pour une sensibilisation et une formation continue des femmes membres de leur structure sur le contexte et la nécessité pour les femmes d’être des acteurs de premier plan dans la construction d’une paix durable dans le monde en général et au Cameroun en particulier.

     

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0