Mediaterre

Un comité de suivi de la mise en oeuvre de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives



  • Le gouvernement camerounais a rendu public un décret du Premier ministre portant création, organisation et fonctionnement du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) au Cameroun. Ce comité possède une grande autonomie administrative et financière. Il est doté d’un secrétariat permanent pour la coordination de ses activités. Outre la présence en son sein du ministère des finances qui assure sa tutelle, l’on constate également la présence du nouveau ministère en charge du développement local.

    Avec la promulgation de ce décret, le Cameroun qui a atteint le statut de pays conforme le 30 juin 2017, entend entamer la mise en œuvre des 14 recommandations formulées le 29 juin dernier par le Conseil d’administration de l’Itie, et ainsi obtenir la validation à l’Itie lors de l’évaluation définitive prévue en 2020. La dernière validation du Cameroun entamée le 1er juillet 2019 a été jugée concluante le 29 juin 2018 lors de son Conseil d’administration.

    Le ministre des Finances, Louis Paul Motazé, dans un entretien accordé au quotidien gouvernemental Cameroun tribune, soutien que le Cameroun va poursuivre la mise en œuvre de son plan de travail pour la période 2017-2019 à savoir, « le renforcement de la sensibilisation et de la communication ainsi que les nouveaux chantiers induits par le norme Itie à savoir, la divulgation des propriétaires réels des entreprises extractives avant le 1er janvier 2020, la mise en œuvre de la politique de données ouvertes et l’intégration de l’initiative dans le système national d’information du public ».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0