Mediaterre

L'éducation des enfants vivant avec handicap mental léguée au second plan



  • L’éducation des enfants vivant avec handicap mental n’est pas une priorité pour beaucoup de familles,  a indiqué lundi, la coordonnatrice de l’ONG « Lisanga ya Ba santu » , dans la commune de la N’Sele, Mme Françoise Batuswila, au cours d’un entretien avec l’ACP.

    Selon Mme Batuswila, les enfants vivant avec handicap mental restent toujours à la maison tous les jours pendant que leurs frères partent à l’école, les parents estimant inutile de scolariser cette  catégorie d’enfants. Face aux difficultés d’ordre financier auxquelles  plusieurs parents font face dans le pays, a expliqué Mme Batuswila, beaucoup d’entre eux préfèrent investir plus au profit  des enfants valides afin que ces derniers deviennent utiles à la société et prennent la relève au sein de leurs familles respectives.

    Le fait de refuser aux enfants handicapés le droit à l’éducation renforce la faiblesse de leurs capacités, ce qui ne fait que croitre leurs difficultés, a-t-elle ajouté, soulignant que cette marginalisation est aggravée par le fait que le handicap est globalement perçu comme un désavantage.

    Mme Batusuwila a invité les parents  à envoyer tous les enfants à l’école quelque soit leur état physique, car l’enfant  handicapé a droit à l’éducation et peut contribuer au développement de la société.

    Source: http://acpcongo.com/acp/leducation-des-enfants-vivant-avec-handicap-mental-leguee-au-second-plan/

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0