Mediaterre

A quand une bibliothèque ambulante à Kinshasa ?



  • Le projet sur la Bibliothèque Ambulante de Kinshasa, une panacée dans la formation des élèves de Kinshasa, tarde à se matérialiser faute de financement

    Le développement des sciences et technologies avec l'utilisation de l'Internet a causé beaucoup de vides dans la formation des élèves de la République Démocratique du Congo en général et de Kinshasa, en particulier.

    Selon le constat fait par la Fédération Nationale des Enseignants et Éducateurs sociaux du Congo (FENECO/UNTC), en RDC, avec l'utilisation des réseaux sociaux, les élèves passent plusieurs temps dans leurs smartphones pour échanger des photos, des images et correspondre à l’aide d’une suite de mots déformés au lieu de s'adonner à leur formation. De plus en plus, les élèves lisent très mal, ils écrivent très mal et leur vocabulaire reste très pauvre, selon le constat fait.

    Pour pallier ces difficultés, qui constituent un frein pour l'approfondissement des connaissances, un jeune de la République Démocratique du Congo a pensé qu'il fallait revenir à puiser sa connaissance dans les livres. Ainsi, le projet « Bibliothèque Ambulante de Kinshasa », BAK en sigle, devait être mis au point.

    L'objectif poursuivi reste la formation permanente, approfondie et pointue de l'élève. Pour ce faire, il est proposé d'apporter aux élèves les livres dans les écoles chaque week-end. Ainsi, ils peuvent consulter des dictionnaires et encyclopédies, lire des livres pour approfondir leurs connaissances. Kinshasa est une ville de plus de 17 millions d'habitants, mais les bibliothèques se comptent sur le bout des doigts et sont situées au centre-ville. Donc, l'accessibilité pour les élèves reste un vrai casse-tête.

    A côté du format physique du livre, la bibliothèque Ambulante proposait aussi d'acquérir des ordinateurs portables et tout autre matériel nécessaire pour ce besoin. Ainsi, il ne fallait pas se limiter aux élèves, mais aussi ressourcer le corps enseignant pour que celui-ci contribue au développement de ce projet en donnant davantage de goût à ses élèves, notamment en ce qui concerne certains thèmes qui vont avec le développement de la science et technologie.

    Sous la bannière de la Fédération Nationales des Enseignants et Educateurs sociaux du Congo, FENECO/UNTC en sigle, en partenariat avec le Réseau Education Solidarité (RES) qui a fortement apprécié ce projet, une campagne a été lancée en France dans la Région parisienne et un Lycée avait accepté à appuyer ce projet par la récolte des livres, ordinateurs portables et un véhicule. Grâce au concours de ce Lycée et sous la main de madame Christine Coquillat, une ambulance a été acquise et transformée de manière à server de bibliothèque ambulante pour contenir les livres et autres matériels à déplacer de coin en coin de la ville de Kinshasa

    Voilà bientôt deux ans que tous ces livres et matériels trainent en France faute de financement pour faciliter leur évacuation jusqu’à Kinshasa.

    La FENECO/UNTC est donc en quête de trouver un partenaire

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0