Mediaterre

La charte de l'eau du Bassin du Lac Tchad expliquée à Douala



  • Un atelier régional de renforcement des capacités multi usages des ressources en eau du Lac Tchad s’est tenu en début mars 2019 à Douala au Cameroun. Organisé par la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), l’atelier avait pour objectif de faciliter l’appropriation de cette charte, de ses annexes, de ses mécanismes d’implémentation à divers niveaux. Cette session de formation qui a bénéficiée de l’appui technique de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (Uicn), visait également à travers le renforcement des capacités, à amener les participants à contribuer activement à l’implémentation de cette charte dans leurs pays et zones respectifs.

    Cette charte dont l’objectif est de créer un environnement favorable à la mise en œuvre de synergies d’actions pour la gestion équitable et durable des ressources en eau et de l’environnement du Bassin du Lac Tchad, a été ratifiée en 2017 par le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigeria. Seuls la Libye et la République Centrafricaine ne l’ont pas encore fait. Financée à près de huit millions de Fcfa par la Commission du Bassin du Lac Tchad et par la Facilité Africaine de l’Eau, la charte a été élaborée dans un processus participatif au niveau de tous les Etats et cadre avec le Plan d’Action Stratégique (PAS) et la Vision 2025, adoptée respectivement en 1988 et 2000 afin de faire face l’assèchement du Lac Tchad.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0